Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
GT Academy

Race Camp européen GT Academy 2013 - 5e jour

Alors que débute le compte à rebours du Race Camp européen GT Academy 2013 Nissan et PlayStation®, l'été semble s'être terminé à Silverstone, aujourd'hui. Des pluies torrentielles, doublées de températures glaciales, se sont abattues sur les 28 candidats restants, le jour même (évidemment) de leur plus grand défi physique : un parcours du combattant à travers la campagne.

Destinée à tester leur forme physique, mais aussi leur détermination, leur force psychologique et leur esprit d'équipe, cette épreuve est devenue un incontournable du Race Camp. Les conditions météo ont particulièrement handicapé les premiers groupes. Une pensée pour les ibériques, sur le terrain dès 8h30 ! Vers la fin de la matinée, à l'arrivée du Bénélux, la pluie s'est un peu calmée, mais le froid a persévéré, la piste restant très humide et très glissante toute la journée.

"Ce test est arrivé au bon moment pour nous. Il est temps de voir quels candidats, dans chacun des territoires, sont prêts à se distinguer et à nous montrer la ténacité et la force mentale nécessaires pour gagner cette compétition," nous a confié le directeur des performances, Simon Fitchett. "Il n'est peut-être pas question de voiture de course, mais lorsque vous vous lancez dans une épreuve de 24h, sans sommeil, il faut savoir rester fort, autant physiquement que psychologiquement. Ce défi nous a permis de voir lesquels étaient capables de repousser leurs limites. De leur côté, ils ont pu tester leur esprit d'équipe, puisque chaque duo devait terminer la course ensemble."

La pluie et le froid ont ajouté un peu de difficulté aux éléments purement pratiques du test de la licence de course "ARDS". Chaque compétiteur devait montrer qu'il était capable d'enchaîner plusieurs tours impeccables, en suivant les bonnes trajectoires. Le test a eu lieu sur le Stowe Circuit, dans une Nissan Juke Nismo, sous la pluie.

Par un vol direct depuis le Grand Prix d'Italie, Johnny Herbert, ancien pilote de Formule 1, nous a fait le plaisir de rendre visite au Race Camp de la GT Academy. C'est là son cinquième Race Camp européen GT Academy, mais cette fois, les choses ne seront pas aussi simples pour lui, puisqu'il occupe le poste de juge principal, en charge de trancher les décisions les plus délicates.

Mais pour l'heure, les choix difficiles incombaient aux juges et mentors de territoires. Ils ont réparti leurs quatre candidats en deux équipe, dans la perspective du sixième jour, et en sélectionner deux pour une mort subite sous forme de "poursuite". Les fans de la GT Academy la connaissent... la "poursuite", qui se déroule sur deux Nissan Juke Nismo identiques, est une course dans laquelle deux pilotes, à l'image de cyclistes, partent sur des côtés opposés de la piste, avec pour objectif de rattraper leur adversaire. Dans chaque groupe territorial, le perdant est automatiquement éliminé de la compétition, réduisant le champ à trois conducteurs par territoire, soit 21 au total.

Les averses se sont calmées, le soleil a même fait une petite apparition en fin d'après-midi, pour assister à des poursuites acharnées. Mais lorsque le groupe italien est arrivé sur la piste, le ciel s'est à nouveau déchiré, obligeant les pilotes à attendre dans leur voiture, le temps que la pluie cesse.

RÉSULTATS DES POURSUITES

Ibérie Miguel Faisca a battu Oscar Ruiz 2-0
Royaume-Uni Adam Suswillo a battu Mark Ridout 2-0
Europe centrale de l'est Erik Leštach a battu Pawel Ledwon 2-0
Bénélux Nicolas Beguin a battu Bart Jansen 2-1
Nordiques Soren Hansen a battu Jesper Pedersen 2-1
France Jérémy Bouteloup a battu Joël Cincinnatus 2-0
Italie Ivan Brigada a battu Egeo Garofalo 2-1

La pression monte à mesure que le Race Camp européen approche du couronnement de sept "champions de territoire". Ils représenteront leur territoire lors de la finale, dans l'espoir de devenir le nouveau Champion européen de la GT Academy. Un seul parmi les 42 joueurs Gran Turismo arrivés au Race Camp continuera son odyssée pour devenir un véritable pilote de course Nissan Nismo, au terme du programme de développement de pilote. L'enjeu : une saison complète au volant de la Nissan GT-R Nismo GT3 550ps.

Pour clore la journée, le Race Camp a fêté les 22 ans du vainqueur de la GT Academy 2011, Jann Mardenborough. Demain, le mentor britannique et athlète Nismo quittera le Race Camp pour rejoindre Hockenheim, en Allemagne, où il participera à un test de Formule 3 avec son équipe.

 

CITATIONS DU JOUR


Stefan Johannsson, juge nordique
"Si l'on se base sur les performances de course, il faut reconnaître que le meilleur a gagné. Ce n'est pas celui que j'attendais, mais c'est le propre de la compétition. Il aura su gérer la pression mieux que les autres. À mon avis, l'équipe nordique a deux ou trois candidats susceptibles de remporter la victoire finale. Nous avons une belle équipe, et nous sommes dans la course."

Soren Hansen (Danemark)
"Je me sens au top. J'ai trouvé que mon coéquipier danois était un candidat particulièrement solide. Il maîtrise la voiture à la perfection, mais dans ce genre de situations extrêmement risquées, la moindre erreur ne pardonne pas, comme il l'a malheureusement découvert. Cette course était merveilleuse en termes de sensations, j'ai adoré la poursuite et j'ai hâte de recommencer. J'espère arriver au bout de l'aventure et être vainqueur pour pouvoir continuer à piloter. Mais ce ne sera pas une mince affaire. La compétition est acharnée. Je ferai de mon mieux."

Wolfgang Reip, mentor du Bénélux
"Cette course éliminatoire était fabuleuse. Il s'en est fallu d'un cheveu. Chacun des pilotes a remporté sa série haut la main, mais la course décisive s'est avérée très serrée. Pourtant, j'estime que le vainqueur mérite son titre. D'une certaine manière, ce défi a fait office de sélection naturelle et nous a évité de devoir prendre une décision nous-mêmes."

Nicolas Beguin (Belgique)
"Je suis très heureux d'avoir remporté la course éliminatoire. C'est également un soulagement : il s'agissait d'un défi particulièrement important que je ne pouvais pas me permettre de perdre. J'ai ainsi découvert que le mental était la clé de la victoire. J'ai gardé mon calme et j'ai pris soin de ne commettre aucune erreur. Ce sera un véritable atout pour la suite de la compétition. Cela dit, il faut quand même appuyer sur le champignon !"

Neil Williams (R.-U.)
"L'assaut auto est surtout une course épuisante sur le plan mental. Elle est très physique, bien sûr, mais certains passages vous mettent les nerfs à vif, comme l'endroit où il faut patauger dans l'eau ou la zone avec le taser. Cela m'a éreinté. Cela dit, je m'étais entraîné dur en vue de cette épreuve, avec notamment beaucoup de circuit : je m'y suis bien adapté et elle ne m'a pas complètement vidé de mes forces. J'ai connu des hauts et des bas dans ce Race Camp. À mon avis, les juges constatent que je progresse et je suis assez satisfait de mes performances, mais je sais très bien que je n'ai pas révélé tout mon potentiel, en particulier en termes de pilotage. J'espère pouvoir le prouver."

Johnny Herbert, ancien pilote de F1 et principal juge de la GT Academy européenne
"Je suis enchanté d'être juge principal de la GT Academy cette année, mais mon avis ne sera pas le seul à entrer en ligne de compte. Je discuterai avec chaque juge et chaque mentor pour déterminer quels candidats ont les qualités requises pour devenir notre prochain champion GT Academy. J'estime que la force de caractère est une qualité essentielle. De plus, nous ne regardons pas uniquement leur comportement individuel, mais aussi leur capacité à s'intégrer à une équipe de professionnels. Il faut qu'ils aient l'esprit de compétition, qu'ils travaillent très dur, mais l'esprit d'équipe reste une qualité primordiale pour nous.

GT Academy a déjà découvert une méthode de recrutement efficace : utiliser le jeu Gran Turismo pour repérer de nouveaux pilotes de talent. Cette semaine, nous allons déterminer qui, parmi ces candidats, est en mesure de passer du virtuel au réel, nous montrer qu'il a le potentiel et la motivation nécessaires pour devenir pilote de course professionnel chez Nissan. GT Academy n'a pas cessé d'évoluer au fil des cinq dernières éditions. Cette année, les joueurs qui sont arrivés au Race Camp sont plus prêts que jamais. En conséquence, je pense que plusieurs d'entre eux se disputeront la première place, ce qui ne me facilitera pas la tâche.

Jann Mardenborough incarne à la perfection le succès de la GT Academy. Il m'a bluffé au cours des deux années qui ont suivi sa victoire. Pour quelqu'un qui a son expérience, une telle réussite tient du miracle. Le championnat européen de F3 est un défi quasiment insurmontable pour un pilote qui en est à sa première saison. Jann partait d'encore plus bas : c'était sa toute première année au volant d'une voiture de course monoplace.

Même s'il a fait des étincelles lors de sa première année de course GT, et obtenu des résultats époustouflants lors des dernières 24 Heures du Mans, il va devoir affronter des pilotes de F3 qui ont grandi dans un kart et bénéficient d'une longue expérience au volant de voitures monoplaces. Non seulement cela m'a impressionné, mais d'autres acteurs expérimentés du milieu ont commencé à prendre en considération le potentiel de Jann et de la GT Academy. En fait, l'univers des courses auto reconnaît que la GT Academy permet de lui injecter du sang neuf. Jann et les autres vainqueurs de la GT Academy sont les figures de proue d'une nouvelle génération de joueurs et de fans de course : ils tracent une nouvelle voie improbable vers l'accession au statut de pilote professionnel."