Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
GT Academy

Race Camp européen GT Academy 2013 - 1er jour

Le plus gros Race Camp de la GT Academy vient d'ouvrir ses portes sur le célèbre Silverstone Circuit, au Royaume-Uni, qui accueille l'événement depuis sa création en 2008. Venus de 16 pays européens, quarante-deux des joueurs Gran Turismo les plus rapides sont arrivés à Silverstone pour tester leur niveau et leur détermination, pour espérer passer du monde de la course virtuelle sur PlayStation®3 au programme bien réel de sport automobile Nissan.

Accueillis hier dans le "fief du sport automobile britannique", les 42 concurrents ont immédiatement été mis à l'épreuve à travers une série de tests physiques, destinés à établir leur niveau de forme. Simon Fitchett, le coach physique et psychologique de la GT Academy, leur a fait subir une batterie d'épreuves dans le bâtiment principal du stage, dans le complexe Stowe de Silverstone.
Au terme de cette journée, ils ont pu rejoindre leurs chambres, installées pour une semaine sur le site même de Silverstone. Leurs "Snoozeboxes" sont en réalité des conteneurs reconvertis en studios compacts mais confortables !

Les 42 concurrents sont répartis en sept groupes territoriaux : France ; Italie ; Royaume-Uni ; Ibérie (Espagne et Portugal) ; Bénélux (Belgique et Pays-Bas) ; Nordiques (Danemark, Finlande, Norvège, Suède) et Europe centrale de l'est (République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie). Chaque territoire est supervisé par un juge et un chef d'équipe expérimentés, qui les guideront tout au long du race camp.

La France, l'Italie et les Nordiques ont ouvert les hostilités et inauguré cette nouvelle GT Academy. Ils ont quitté Silverstone pour rejoindre le circuit de Northampton Speedway, non loin de là, pour se mettre au volant de six Nissan Micra de couleurs différentes et s'élancer dans une course de "stock-car" sur cette piste ovale. L'épreuve devait permettre aux candidats de montrer leur sang-froid sous la pression, leur détermination et leur agressivité, sans céder à l'imprudence.

Ils ont ensuite retrouvé Silverstone pour prendre part aux épreuves réservées aux concurrents du Royaume-Uni, de l'Ibérie, du Bénélux et de l'Europe centrale de l'est en cours de matinée. Il s'agissait, entre autre, d'évaluer leurs capacités. Chaque compétiteur a rejoint un PlayStation race pod pour essayer une version virtuelle du Silverstone’s National Circuit sur une démo spéciale de Gran Turismo®6. Au volant de la Nissan 370Z de la GT Academy, ils ont pu prouver qu'ils connaissaient le circuit réel. De leur côté, les juges et les mentors ont pu évaluer leur style de conduite, dans un milieu qui leur était familier.

Au terme d'une brève réunion, ils ont pris place dans une Nissan 370Z Nismo réelle. Les candidats ont dû réaliser le tour le plus rapide possible sur le National Circuit, sans instruction préalable. Des points ont alors été accordés suivant les performances de chacun. L'épreuve sera répétée en fin de semaine, afin d'évaluer la progression des concurrents.

Le sport automobile peut s'avérer cruel. Pour sept candidats, un par territoire, le premier jour de compétition fut leur dernier. Au terme des deux défis, juges, mentors et instructeurs se sont réunis pour désigner les concurrents les moins à même de passer du jeu à la vraie course. Des 42, il n'en reste plus que 35 au 2e jour.

TERRITOIRE JUGE
MENTOR
CONCURRENTS
FRANCE René Arnoux (juge)
Richard Cuene-Grandidier
Geoffrey Belloeil – élimination le 1er jour
Adrien De Monte
Jeremy Bouteloup
Joel Cincinnatus
Judicael Lagrange
Arnaud de Crepy
ITALIE Vitantonio Liuzzi (juge)
Luca Lorrenzini
Alessandro Zedda
Egeo Garofalo
Ivan Brigada
Marco Milio
Michele Radicioni – élimination le 1er jour
Minh Tuan Nguyen
ROYAUME-UNI Paul O’Neill (juge)
Tiff Chittenden
Jann Mardenborough
John Foster
Adam Suswillo
Mark Ridout
Martin Hefferon
Shane Ward – élimination le 1er jour
Neil Williams
IBÉRIE
Espagne, Portugal
Lucas Ordoñez (juge)
Goncalo Gomez
Daniel Aparicio – élimination le 1er jour
Daniel Flores
Oscar Ruiz
Miguel Ballester
Francisco Pereira
Miguel Faisca
BÉNÉLUX
Belgique, Pays-Bas
Tim Coronel (juge)
Wolfgang Reip
Romain Delva
Nicolas Beguin
Nicola Saponari
Stefan de Groot
Mario Gankema – élimination le 1er jour
Bart Jansen
EUROPE NORDIQUE
Danemark, Finlande, Norvège, Suède
Stefan Johansson (juge)
Risto Virtanen
Filip Larsson
Jani Vilen
Timo Koskela
Jesper Pedersen
Soren Hansen
Milan Pokrajac – élimination le 1er jour
CEE
République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie
Josef Král (juge)
Alex Buncombe
Petr Dolezal
Jacek Gorlicki
Pawel Ledwon
Erik Lestach
Martin Hudy – élimination le 1er jour
Daniel Sinka
 

CITATIONS DU JOUR


John Foster – R.-U., le plus jeune candidat (18 ans) du race camp de cette année
"C'est incroyable de participer au Stage de course, je suis surexcité. J'estime qu'être le plus jeune candidat est un avantage. Le jury recherche un jeune pilote, ils n'ont que faire des candidats qui ont déjà connu leur heure de gloire. Ils veulent quelqu'un capable de s'améliorer avec le temps et de devenir un pilote exceptionnel. Je crois que cela me donne également l'avantage de la condition physique : je fais de l'exercice depuis les finales nationales. Enfin, ce sera rude, je crois qu'on se vaut tous plus ou moins. Personne ne s'est vraiment démarqué depuis notre arrivée, alors il sera intéressant de voir qui tirera son épingle du jeu."

Ivan Brigada – Italie, le candidat le plus âgé (33 ans)
"Tout d'abord, je tiens à remercier Nissan et Sony pour cette opportunité incroyable qu'ils nous offrent. Nous sommes enchantés d'être ici, à Silverstone, d'autant que le programme est passionnant. J'espère rester jusqu'au bout du Race Camp. Aujourd'hui, nous avons commencé une incroyable course de stock-car sur circuit ovale court, avec la Nissan Micra. C'était l'éclate. Pour la première course, j'ai joué de malchance mais j'ai fait un très bon temps dans la deuxième. Ensuite, nous sommes revenus sur ces lieux mythiques et nous avons déjà eu l'occasion de tester la Nissan 370Z sur le National Circuit. Les mots me manquent pour décrire les sensations que procure cette voiture, c'était incroyable. En tant que candidat le plus âgé, j'ai un léger avantage car ma conduite est plus posée. Cela dit, une fois la visière fermée, l'âge ne signifie plus rien : tout ce qui compte, c'est l'accélération, et donner le maximum."

René Arnoux (Fra, 65) – Ancien pilote de F1, mentor et juge français
"Après un jour à peine, il est toujours difficile de sélectionner les candidats à éliminer de la GT Academy, mais on ne peut pas y couper. Dans ce sport, il faut gagner. Si vous ne gagnez pas, vous êtes éliminé. Au final, notre décision n'a pas été trop difficile à prendre : l'un des candidats n'était pas au niveau et je n'ai vu ni envie, ni détermination dans ses yeux. Tous ces gars ont la chance de conduire de fabuleuses voitures de course Nissan pendant une semaine entière. Quand j'étais jeune, ce genre d'expérience était du domaine du rêve. Je crois que ce candidat s'est bien amusé, mais je n'ai pas vu en lui la motivation nécessaire pour réussir dans ce sport."