Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
GT Academy

Race Camp européen GT Academy 2013 - 4e jour

Les éliminations de samedi passées, il était temps pour les 28 candidats restants du Race Camp européen GT Academy 2013 de Nissan et PlayStation® de se remettre au travail. Pour courir au Royaume-Uni, les pilotes doivent obtenir la licence de course "ARDS". Les concurrents ont donc passé la partie écrite et théorique du test.

Côté circuit, trois groupes ont pris part au "défi télémétrique" dans leur 370Z Nismo sur le Stowe Circuit, tandis que les autres découvraient l'un des défis les plus incroyables et révélateurs du Race Camp de ces dernières années. Le "défi circulation" a ainsi proposé à chaque joueur PlayStation de s'installer au volant d'une Nissan GT-R blanche, pour une épreuve spéciale sur le Silverstone’s International Circuit . L'objectif : rattraper les trois GT-R noires des instructeurs de la GT Academy. L'épreuve doit tester la cadence des pilotes en herbe, lancés à la poursuite des professionnels.

Après une matinée radieuse, le temps a tourné à la pluie à la mi-journée, compliquant les choses pour les concurrents de l'après-midi. Simon Fitchett, directeur performances de la GT Academy, a également dispensé quelques cours de psychologie de course.

Les activités sur le terrain s'étant terminées relativement tôt, juges et mentors se sont retrouvés au QG du Race Camp, sur la version virtuelle de Silverstone, recréé pour la PlayStation®3, sur la démo de Gran Turismo®6. Rapidement, les choses se sont tendues sur la 2012 Nissan DeltaWing. Lucas Ordoñez, Jann Mardenborough et Wolfgang Reip, champions de l'Academy et Athlètes Nismo se sont affrontés au chronomètre, sur le circuit Grand Prix de 5,9 km. Alex Buncombe, pilote professionnel Nissan, a fait des miracles sur GT6™, tandis que Vitantonio Liuzzi, ex-pilote de F1, Josef Kral, pilote de GP2, Tim Coronel, expert de touring et du Dakar, Paul O’Neill, pilote de touring car britannique, Gonçalo Gomes, pilote de voiture de sport et Tiff Chittenden, ancienne championne de kart, profitaient des conseils de jeu de leurs candidats.

Sans éliminations, les concurrents ont pu passer une bonne nuit.

 

CITATIONS DU JOUR


Jérémy Bouteloup (France)
Ce matin, nous avons couru sur le Stowe Circuit, dans la Nissan 370Z. Nous avons ensuite pu voir notre télémétrie et mieux cerner nos points forts et nos points faibles. J'ai trouvé ça très utile, je sais maintenant ce que je dois travailler. Les concurrents étaient plus ou moins au même niveau, une petite déception pour moi... j'estime pouvoir mieux faire. Ma performance est le gros point noir de cette matinée. À côté de ça, le Race Camp est un vrai plaisir. J'espère pouvoir aller jusqu'au bout.

Jani Vilen (Finlande)
Ce matin, nous avons conduit la 370Z sur le Stowe Circuit, pendant environ 20 minutes. L'exercice était très agréable, mais avait un objectif. Nous avons étudié les données de course pour voir les points à travailler. J'ai beaucoup aimé rouler aussi vite que possible pour apprendre comment aller encore plus vite. Nous avons aussi passé un défi circulation, une course de 3 tours où nous devions doubler autant de voitures que possible. Conduire une GT-R sous la pluie et sans système d'aide a été vraiment difficile. La dernière fois, il faisait beau... aujourd'hui, tout était trempé, les sensations étaient très différentes.

Jesper Pedersen (Danemark)
J'ai trouvé très utile d'étudier ma télémétrie, dans la première épreuve. Je me suis beaucoup amélioré après ça. Le deuxième défi, celui de circulation, n'a pas été aussi bon pour moi. J'ai eu des difficultés à trouver les limites sous la pluie... il m'a fallu deux tours pour m'habituer, dans une course qui en comptait trois. Je n'ai pu dépasser qu'une voiture, je ne suis pas fier de moi. Le Race Camp est encore plus intéressant que je ne le pensais. Les défis de cette année sont géniaux ; certains d'entre eux sont vraiment sortis de nulle part. Le plus dur, je crois, c'est notre manque de préparation. On ne nous dit quoi faire que cinq minutes avant l'épreuve, c'est très dur de se préparer psychologiquement. Les journées sont bien remplies et on ne sait jamais à quoi s'attendre... alors je prends les choses comme elles viennent, en espérant bien m'en tirer.

Judicael Lagrange (France)
Je suis content de moi, aujourd'hui. J'ai peut-être été meilleur sur piste sèche. Conduire la GT-R sous la pluie n'a pas été une mince affaire. Mais j'ai l'impression de progresser, d'apprendre quelque chose. Le Race Camp est une expérience incroyable. Rien que d'imaginer qu'il pourrait s'agir d'un tournant crucial de ma vie professionnelle... c'est fantastique. J'essaie de tout donner pour être le meilleur. C'est un moment très, très important dans ma vie, vraiment inoubliable. Le plus dur, cette semaine, a été le défi GT-R d'aujourd'hui. Dépasser un pilote professionnel n'est déjà pas facile, mais sous la pluie, c'est encore pire. Mais ça va me permettre de m'améliorer.

Adam Suswillo (Royaume-Uni)
Le Race Camp est très éprouvant, mentalement... et c'est du 24/24h, 7/7j. On se réveille en pensant aux éliminations, aux défis de la journée... et on se couche en réfléchissant à la même chose. Les premiers jours, j'étais premier des candidats britanniques, mais ces deux dernières journées ont été plus compliquées. Les cours de psychologie de course m'ont aidé à me concentrer, à tirer les points positifs de chaque épreuve et j'attends la suite avec impatience. Je ferai de mon mieux, mais j'essaie aussi de profiter de cette expérience incroyable.

René Arnoux (juge français)
Nous sommes très satisfaits des quatre finalistes français, même s'ils ont été trop lents aujourd'hui. Ils ont eu beaucoup de mal à dépasser un ou deux pilotes professionnels au volant de la Nissan GT-R, dans des conditions compliquées de piste glissante. Chaque jour, la compétition se complique, il va falloir qu'ils visent plus haut. La GT Academy me plait beaucoup, en ceci qu'elle met en valeur le côté humain du sport automobile. Je trouve intéressant de les considérer comme des gens, de découvrir leurs motivations et de trouver le meilleur moyen de leur faire profiter de mes connaissances. Je suis fier de ce que je fais ici, de prendre ces décisions difficiles... l'enjeu est de taille, nous cherchons le prochain champion de la GT Academy.