Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
GT Academy

Race camp européen GT Academy 2015 - 3e jour

La compétition de la GT Academy se réduisant à 28 concurrents représentant 10 pays, le Race camp est passé aux choses sérieuses aujourd'hui sur la piste de Yas Marina. Les concurrents ont été mis dans le rythme au volant des voitures de course Nissan 370Z sur la section sud du circuit. Aucune élimination n'était prévue, et les instructeurs de la GT Academy ont passé du temps avec les joueurs dans les voitures avant d'analyser leurs performances et de les coacher en utilisant les statistiques et vidéos de leurs tours.

La journée a bien commencé pour les quatre joueurs restants de chaque territoire. Pour récompenser leurs efforts et leur donner un avant-goût du mode de vie glamour des pilotes internationaux, ils ont été "surclassés" à l'hôtel 5 étoiles Viceroy qui donne sur, et même enjambe, le circuit. Chaque groupe de participants est maintenant logé dans une suite complète et luxueuse avec installation pour jeux PlayStation.

Rob Jenkinson, superviseur de l'instruction des participants pour le programme de formation des pilotes de la GT Academy, et responsable de l'entraînement d'aujourd'hui, a été impressionné par le niveau des concurrents. "Globalement, le niveau est élevé", a-t-il commenté. "Chaque pays a au moins un pilote vraiment bon en termes de temps par tour, ce qui signifie que la compétition risque d'être particulièrement serrée le dernier jour. Les gars ont tous eu un peu de temps sur le circuit avec mes instructeurs et ils ont pu ensuite analyser leurs données pour voir où et comment ils devaient s'améliorer. Ils absorbent les informations comme des éponges, je m'attends donc à ce que les plus lents d'aujourd'hui soient déjà plus rapides dès leur prochain tour en voiture."

Et la journée s'est terminée avec une visite chez le médecin ! Chaque concurrent a passé un bilan médial rigoureux en adéquation avec le règlement des sports automobiles. Et ils l'ont tous réussi !

Et alors même que les participants se lancent à la poursuite de leur rêve jeudi, une récompense spéciale les attend : un avant-goût luxueux et un défi majeur stupéfiant.

Max Chilton (mentor britannique) : "Cette journée a beaucoup compté à mes yeux car j'ai appris à mieux connaître les pilotes. C'était sympa de les voir s'élancer sur la piste pour la première fois. C'était la première fois qu'ils conduisaient une voiture de course sur un circuit, alors c'était génial de les voir sortir des voitures avec un large sourire. Et le plus important pour moi, c'est qu'ils progressent bien. Ils ont fait quatre tours puis examiné leurs statistiques avec leurs instructeurs. Ils ont tous bien progressé. C'était bien de les voir là où ils devaient être."

Olivier Pla (mentor français) : "Aujourd'hui, les choses sérieuses ont vraiment commencé avec leur première activité sur circuit. C'était la première fois qu'ils se trouvaient sur un circuit bien réel. J'étais curieux de voir comment ils transféreraient leurs compétences de Gran Turismo à la réalité. C'est très différent, parce que, dans la réalité, il n'y a absolument aucune place pour l'erreur, et vous devez trouver les limites de la voiture. Ces gars nous ont montré de très belles choses, et maintenant, nous allons voir comment ils vont évoluer dans la semaine. Il est trop tôt pour dire qui va être très bon ou non. Certains commenceront plus doucement et s'amélioreront au fil de la semaine."

Corbinian Henle (concurrent allemand) : "C'était incroyable de rouler sur ce circuit pour la première fois, aujourd'hui. J'ai adoré. J'ai encore beaucoup de marge d'amélioration, mais j'ai adoré ça. La conduite est fantastique, et c'est vraiment tout ce qui m'importe."

Nikodem Wisniewski (concurrent polonais) : "Le Race camp est une expérience vraiment sympa. Au début, c'est assez dur pour quelqu'un qui n'a pas beaucoup d'expérience, mais c'est un endroit incroyable à voir, et fantastique pour piloter, donc je suis vraiment content d'être ici. La course de vitesse d'hier a été une expérience stupéfiante : j'ai pu accélérer au volant de la Nissan 370Z et pousser les gaz au maximum."