Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
Extras

Les 24 heures de Nürburgring 2012 (1/2)

1e partie : la route jusqu’à la course

La GT-R de l’équipe de la GT Academy sur la ligne de production de l’usine Nissan de Tochigi. La couleur de la carrosserie est Aurora Flare Blue Perl.
Les essais de roulage sur le circuit de Sugo ont commencé le 10 avril et ont duré 3 jours. Mais ce n’est que le début.
Mi-avril. Le premier vainqueur de la GT Academy, Lucas Ordoñez (à droite) rencontre Kazunori Yamauchi sur le Nürburgring. Une équipe commence à prendre forme.
L’hiver persiste en ce mois d’avril sur le Nürburgring, et les essais commencent sous une météo déplorable. Sur la photo, l’allée des stands sur le tracé nord, utilisée par les constructeurs automobiles pendant les essais.
Lucas dans la voiture, en train de régler le siège.

La course des 24 heures de Nürburgring commence, pour Kazunori Yamauchi, avec une proposition.

« Que diriez-vous de courir les 24 heures avec un diplômé de la GT Academy ? »

La proposition émane de Nissan Motor Company Europe, qui gère la « GT Academy » avec Gran Turismo. Grâce à la « GT Academy », le projet d’entraînement de pilotes qui utilise Gran Turismo, quatre pilotes de course sont déjà sortis de ses rangs. Ils ont déjà remporté des victoires dans différentes catégories de courses. Avoir un diplômé en course aux côtés de Yamauchi serait un nouveau pas en avant, à la fois pour Gran Turismo, et pour la « GT Academy ». La course de Kazunori Yamauchi commença lorsqu’il accepta cette proposition.

En fonction de son calendrier de course et de son expérience en course d’endurance, le diplômé choisi pour cette course a été le premier gagnant européen, Lucas Ordoñez. Il est aujourd’hui un pilote brillant, devenu champion 2010 de la catégorie FIA GT GT4 et ayant atteint une 2e place dans la catégorie LMP de la course des 24 heures du Mans 2011.
Kazunori avait déjà déclaré à propos de Lucas qu’il était aussi incroyable en tant que pilote de course qu’en tant que personne. Avec Lucas et Kazunori accompagnés de Tobias Schulze et de Yasukichi Yamamoto, qui ont piloté avec Kazunori l’année précédente, l’« équipe de la GT Academy » était lancée.

Pendant ce temps, le développement de la voiture de cette année était réalisé par l’équipe de développement de la GT-R de Nissan Motor Company, avec M. Kazutochi Mizuno à sa tête. C’est là que réside tout le défi d’utiliser une voiture intentionnellement non modifiée, proche des spécifications de la Club Track Edition de série.
La GT-R de l’équipe de la GT Academy est sortie de la ligne de production le 2 février 2012. La voiture terminée fut immédiatement transportée dans un atelier de la préfecture de Kanagawa, où toutes les pièces inutiles ont été retirées et où les équipements de renfort et se sécurité ont été ajoutés.

10 avril, sur le circuit de Sugo dans la préfecture de Miyagi, la GT-R transformée en voiture de course roulait sur un circuit de course pour la première fois. Kazunori Yamauchi et Yasukichi Yamamoto se sont joints à cette journée de test pour prendre la mesure des caractéristiques de base de la voiture et pour gommer ses problèmes pendant les 3 jours qui ont suivi.

Mais à ce stade, la voiture n’en était qu’à ses balbutiements. La GT-R s’est ensuite envolée jusqu’au Nürbrurgring et a été mise entre les mains de l’écurie de la GT Academy. Mi-avril, Yamauchi Kazunori et les ingénieurs logiciel de Gran Turismo sont partis en direction de l’Allemagne pour commencer les réglages de la voiture qui allait courir la course de 24 heures.

Pour régler la voiture, un essai de pilotage a d’abord été effectué pour collecter les évaluations des pilotes et les données du véhicule. Les données ainsi récupérées sont analysées, les réglages de suspension et d’aérodynamique sont modifiés en conséquence, puis les essais de pilotage reprennent. Ce cycle est répété autant de fois que possible. Des discussions se sont tenues entre ingénieurs et fournisseurs chaque jour. Et, début mai, ils ont même transporté la voiture à 400 kilomètres du circuit, à Stuttgart, pour la passer au banc d’essai afin de trouver les caractéristiques d’amortisseurs et les rapports de suspension optimaux.

Mais il n’y a pas que la mécanique d’importante dans une course comme celle-ci, la simulation de course tient également un rôle primordial. Des modèles corrélatifs entre régime moteur et économie de carburant, économie de carburant et nombre de tours, adhérence des pneus et temps au tour, quantité de ravitaillement et perte de temps, sont étudiés et calculés lors des essais pour créer des scénarios en fonction des conditions et de la stratégie.

Durant ce processus de réglages et de simulation, une version de Gran Turismo spécialement apportée pour le développement a joué un rôle important et a largement amélioré l’efficacité des essais. Et en retour, le processus visant à trouver les réglages optimaux pour une véritable voiture de course a créé des quantités incroyables de données, apportant une nouvelle sagesse aux ingénieurs de Gran Turismo.

14 mai, semaine de course, l’équipe de la GT Academy a effectué le dernier essai de pilotage et à arrêté les réglages et spécifications de la voiture. Les autocollants ont été appliqués, terminant ainsi d’habiller la voiture dans sa tenue de course. Six mois après la formation de l’équipe, et grâce à une vraie passion et un travail de titan accompli par une grande variété de soutiens, l’équipe de la GT Academy est prête pour le dernier jour de course.

* Les images présentées comprennent des photos de la course du début à la fin.

Les 24 heures de Nürburgring 2012 (2/2)