Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
Extras

Dernières informations sur Gran Turismo® 5 à la Gamescom 2010 (6/6)

L'histoire des voitures de GT5 :
Le prototype Lamborghini Miura Bertone
 
Les débuts fracassants de la Miura

Lors du salon automobile de Turin 1965, un châssis a été exposé dans un coin du stand Lamborghini, sans carrosserie. Une simple structure équipée d'un volant, de sièges et d'un moteur. C'était cependant la structure d'un pur sang, elle avait tout des sportives modernes de l'époque. Alors que les moteurs centraux étaient l'apanage des voitures de compétition, un 12 cylindres était monté juste derrière les sièges, et surtout, en position transversale ! L'onde de choc s'est amplifiée davantage lors du salon automobile de Genève l'année suivante.

Le salon découvre un prototype appelé Miura, aux lignes fluides, plus caractéristiques des propulsions de compétition de l'époque. La carrosserie devait sa conception au designer en chef de chez Bertone, Marcello Gandhini. La Miura tient son nom du propriétaire d'un célèbre ranch en Espagne, connu pour son élevage terrifiant de taureaux de combat.

Les phares uniques se soulèvent une fois allumés.
Les roues au design complexe sont magnifiques.
 
En route pour la commercialisation

À l'époque, la Miura n'est qu'un prototype pour Lamborghini. Cependant, dès son apparition au salon automobile de Genève, et devant son grand succès, Ferruccio Lamborghini décide de la commercialiser. C'est ainsi que naît la Miura, le grand ancêtre des supercars à moteur central, avec la De Tomaso Vallelunga. Du fait de son design novateur pour une voiture de route, le développement de la Miura rencontre une montagne de difficultés. Le déséquilibre dans la répartition des masses, avec son avant très léger et tout le poids sur les roues arrière, la rend extrêmement difficile à maîtriser.

Le moteur placé juste derrière les sièges produit un bruit et une chaleur peu commodes. Le nombre de problèmes à régler est sans fin. Gian Paolo Dallara, qui deviendra par la suite un grand constructeur de F1, était l'ingénieur responsable du développement de la Miura à l'époque. Il se charge de chaque problème un par un, parallèlement au développement du modèle de série. Les premiers modèles de la Miura P400 développent 350 ch grâce à leur moteur 4 litres 12 cylindres. Les chiffres évoluent en même temps que la voiture. La P400S développe 370 ch, pour atteindre finalement 385ps avec la P400SV, dont les problèmes de stabilité au niveau des roues arrière sont enfin résolus.

 
Un prototype rare

En mars 1967, alors que la Miura commence à être commercialisée, une Miura jaune parvient à un client américain. À première vue, elle ressemble à une P400 normale, mais en y regardant de plus près, la caisse est rabaissée de plus de 2,5 cm, donnant à la carrosserie déjà basse et large un look encore plus agressif. Cette voiture n'est en fait qu'un prototype de la Miura. La personne qui en fait l'acquisition est Mr J.W. Marriot, fondateur du célèbre groupe hôtelier, Marriot International.

Une des caractéristiques du prototype est la hauteur de caisse rabaissée de plus de 2,5 cm.
Le moteur 12 cylindres en position transversale explique la largeur de la voiture.
 
Prenez les commandes de l'histoire

Un autre prototype a existé, mais il a été malheureusement détruit au cours de tests. La Miura de Mr Marriot est le seul prototype de la Miura encore existant. Gran Turismo® 5 a reproduit cette voiture extrêmement rare dans le plus grand détail. Vivez la philosophie de la Lamborghini Miura à travers le prototype sur lequel reposaient tous les espoirs et l'ambition de Lamborghini.