GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
LUFR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

NATIONS CUP
Première victoire japonaise de la Nations Cup du FIA Gran Turismo World Tour !
Compte-rendu de la course de la Nations Cup du World Tour 2019 - Tokyo
29/10/2019

TOKYO, Japon (27 octobre 2019) – Avec une foule enthousiaste pour le soutenir, le Japonais Ryota Kokubun a remporté les honneurs de la Nations Cup de la cinquième manche du Gran Turismo World Tour 2019, qui s'inscrit dans le FIA Certified Gran Turismo Championships. Kokubun est le premier joueur japonais à se tenir en haut du podium en 2019. Après un week-end de courses intenses et fortes en émotions, qu'il s'agisse de la GR Supra GT Cup ou de la Manufacturer Series, la Nations Cup a été remplie de moments forts et la foule s'est massée au Mega Web Toyota City Showcase pour voir les événements de la journée dont les Qualifications du Top 6, deux courses de demi-finale, un repêchage et la Grande finale.

Le format Nations Cup est resté le même pour Tokyo, et les quatre premières places des demi-finales se sont qualifiées pour la Grande finale, tandis que ceux qui sont arrivés en position 5 à 10 devront saisir une seconde chance au repêchage, au cours duquel ils devront finir à nouveau dans les quatre premières places. Pour les autres, c'est "sayonara, et à l'année prochaine".

Grâce à sa victoire contre 24 des meilleurs joueurs du monde, Kokubun a assuré sa présence aux finales mondiales à Monaco, le 23 et 24 novembre, où il affrontera les autres vainqueurs du World Tour, Nicolás Rubilar du Chili, Igor Fraga du Brésil et l'allemand Mikail Hizal, ainsi que les autres joueurs qui se seront qualifiés par les Séries en ligne.

Demi-finale A

Cette demi-finale a été étrange, c'est le moins qu'on puisse dire. Avec une magnifique course lors des Qualifications du Top 6, le Japonais Takuma Miyazono a assuré sa pole position pour la demi-finale A, une épreuve en 4 tours sur le circuit Sardegna Road Track-A dans la nouvelle Jaguar Vision Gran Turismo, une magnifique voiture électrique à 4 roues motrices récemment dévoilée et dont les performances sont similaires à celles d'une Formule 1. Les pilotes devaient utiliser les pneus moyens et durs au moins deux tours de suite.

Dès le coup de drapeau vert, toutes les voitures se sont jetées sur le premier virage pour tenter de gagner des positions, mais Rick Kevelham (Pays-Bas) est parti un peu trop vite et a touché l'arrière de la voiture de Manuel Rodriguez (Espagne). Le carambolage qui s'ensuivit a sorti Miyazono, en 1e position, et Adriano Carrazza, en 2e position, de la course. Kevelham a immédiatement écopé d'une pénalité de 10 secondes, mais les arbitres ont décidé de relancer la course suite à un incident de cette ampleur, donnant lieu au tout premier drapeau rouge des FIA GT Championships.

Une fois les voitures retournées sur leur position d'origine, en dehors de Kevelham en dernière place pour avoir déclenché cet incident, le drapeau vert a été baissé une seconde fois et la lutte pour le premier virage a de nouveau eu lieu. Il a très vite été clair que Miyazono n'était pas à l'aise avec la Jaguar VGT, prenant le virage un peu trop à l'extérieur et descendant en 5e position. Carrazza prit ainsi la tête, avec Andrew Brooks (Canada) et Nicolás Rubilar (Chili) à ses trousses.

Peu après, toujours lors du premier tour, Rubilar prit également le 9e virage un peu trop large et percuta le mur avant de retourner sur la piste, perturbant la trajectoire de nombreuses autres voitures, dont celle de Brooks, qui perdit le contrôle et atterrit ainsi dernier. Carrazza et Coque López (Espagne), qui avait commencé en 8e position, ont réussi à éviter ce problème et filer ainsi en 1e et 2e positions.

L'action est restée tout aussi intense au 2e tour avec une lutte acharnée pour la 3e position. Avec Miyazono, Adam Wilk (Australie) et Rodríguez groupés ensemble et se cognant les uns aux autres comme des autos-tamponneuses (qui iraient à 300 km/h) ! Pendant cet affrontement, Carrazza et López prirent tranquillement une avance de 5 secondes sur le reste du groupe.

Au début du 6e tour, soit à la moitié de la course, l'ordre était Carrazza, López, Rubilar et Miyazono, mais le pilote japonais perdit peu après sa position lorsqu'il s'arrêta aux stands pour passer aux pneus durs exigés par les règles. C'est ensuite au 8e tour que les pilotes en tête firent de même, passant aux pneus durs. Alors que Miyazono cherchait à récupérer la 4e place, Adam Suswillo (Royaume-Uni) l'a doublé, désormais plus rapide sur ses pneus moyens.

Les deux derniers tours ont vu López talonner la Jag VGT de Carrazza, cherchant désespérément une chance de passer, mais le Brésilien s'est bien battu et a réussi à tenir l'Espagnol en respect jusqu'à la fin. Rubilar a montré qu'il méritait sa qualification à Monaco en passant Wilk pour se saisir de la 3e place. Quant à Miyazono, le favori local, il allait devoir passer au repêchage avec sa 5e place, incapable de rattraper Wilk.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Adriano Carrazza UDI_Didico15 +19:13.188
2 Coque López Williams_Coque14 +00.649
3 Nicolás Rubilar FT_NicoR +01.205
4 Adam Wilk Adam_2167 +01.800
5 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +05.858
6 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU +06.169
7 Manuel Rodríguez TRL_MANURODRY +09.115
8 Rick Kevelham rick-918-bmx +10.419
9 Patrik Blazsán Williams_Fuvaros +10.649
10 Mikail Hizal TRL_LIGHTNING +12.734
11 Adam Suswillo Williams_Adam41 +14.221
12 Andrew Brooks Turismo-Deafsun +63.335

Demi-finale B

La deuxième demi-finale ne pouvait que pâlir en comparaison de la demi-finale A, même avec ses terribles conditions météo sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Et cette course en 7 tours n'a pourtant pas été une partie de plaisir pour les pilotes car la voiture assignée n'était autre que la Porsche 911 RSR à moteur arrière.

La foule a retenu son souffle lorsque le drapeau vert a été baissé, avec Ryota Kokubun (Japon) en pole position tout le long du 1er tour. Les voitures étant toutes déjà équipées de pneus pluie, nul besoin d'un arrêt aux stands pour cette course.

Au début de la course, Kin Long Li (Hong Kong) a brièvement perdu le contrôle de sa voiture, touchant Kevan Pounder (États-Unis) et envoyant peu après l'italien Salvatore Maraglino hors de la piste. Pour cette erreur, Li a subi une pénalité de 2 secondes, perdant ainsi toute possibilité d'accès au podium. Au terme du premier tour, le classement était le suivant : Kokubun, Cody Nikola Latkovski (Australie), Rayan Derrouiche (France) et Tomoaki Yamanaka (Japon).

Latkovski a cherché à passer Kokubun au 4e tour, mais il est légèrement sorti de la piste et a pris 0,5 seconde de pénalité. Ça a visiblement fait réfléchir Latkovski qui a décidé d'être plus patient et de laisser une occasion se présenter au lieu de forcer les choses.

Au 6e tour, Giorgio Mangano (Italie) a réussi à doubler sur Les Combes, les virages 7, 8 et 9, pour prendre la 4e position tant convoitée à Yamanaka (Japon). À ce moment-là, les trois premiers pilotes avaient déjà 4,5 secondes d'avance, avec Latkovski collé au pare-chocs arrière de Kokubun, guettant la moindre opportunité de le doubler. Cependant, le pilote japonais ne s'est pas laissé impressionner et a su empêcher l'Australien de s'emparer de la 1e place. Derrouiche a terminé en 3e position, sans surprise, et Mangano en 4e. Ces quatre pilotes passent donc automatiquement à la Grande finale.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Ryota Kokubun Akagi_1942mi 19:14.458
2 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +00.866
3 Rayan Derrouiche RC_Miura +01.332
4 Giorgio Mangano Williams_Gio +06.804
5 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 +08.686
6 Tatsuya Sugawara blackbeauty-79 +09.869
7 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +21.823
8 Alonso Regalado Turismo-Jara +23.688
9 Kevan Pounder Turismo-Windfire +23.982
10 Kin Long Li KarS_0627 +26.555
11 Ben Chou Gmotor_SBen +32.719
12 Daniel Solis CAR_Lamb +50.043

Repêchage

Le repêchage est généralement une course difficile où tous les pilotes font leur possible pour ne pas être éliminés, prenant tous les risques. Pour le repêchage de la Nations Cup Tokyo, ce sont des voitures de classe N500 qui ont été assignées aux pilotes pour un sprint de nuit en 6 tours sur le circuit Tokyo Expressway - Boucle intérieure Sud.

Le pilote en pole position, Miyazono, a mené la course avec sa Lamborghini Huracán, alors que les voitures derrière lui se touchaient et se frôlaient dans l'espoir de dérober une place sur ce circuit très étroit. Yamanaka, qui avait commencé en 2e position dans une Nissan GT-R NISMO, a perdu une place avant de reprendre du poil de la bête vers le milieu et de voler la première position à Miyazono. Cela n'a vraiment pas plu à Miyazono qui ne s'est pas laissé faire et a repris sa place au 2e tour avant de partir vers la victoire avec une avance de 2 secondes à la fin de la course.

Yamanaka, en revanche, a perdu son rythme après avoir été dépassé par Miyazono, ce qui a ouvert la voie à Baptiste Beauvois (France) et sa Honda NSX, à Maraglino et sa Porsche 911 GT3 et enfin Rodríguez dans la Lexus LC 500, n'arrivant qu'à obtenir la 5e position dans ce tournoi.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 13:27.216
2 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU +01.329
3 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +03.692
4 Manuel Rodríguez TRL_MANURODRY +04.546
5 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 +05.363
6 Mikail Hizal TRL_LIGHTNING +05.531
7 Alonso Regalado Turismo-Jara +06.501
8 Tatsuya Sugawara blackbeauty-79 +07.750
9 Patrik Blazsán Williams_Fuvaros +08.294
10 Rick Kevelham rick-918-bmx +08.950
11 Kin Long Li KarS_0627 +09.798
12 Kevan Pounder Turismo-Windfire +09.944

Grande finale

La grande finale était une épreuve en 8 tours sur le légendaire circuit du Mans, et les pilotes se sont retrouvés au volant de modèles Formula F1500, rien que ça. Il n'y a vraiment qu'avec Gran Turismo Sport qu'on peut voir des Formula sur le Circuit de la Sarthe, des machines puissantes qui ont atteint les 390 km/h sur la ligne droite de Mulsanne !

L'ambiance était électrique et la foule a donné de la voix pour montrer son soutien aux héros locaux, avec notamment Ryota Kokubun qui est parti en 2e position derrière Adriano Carrazza (Brésil).

La course a commencé par un départ à l'arrêt, une première pour les Grandes Finales du World Tour. Chaque voiture a fait son départ proprement, et Takuma Miyazono, qui a commencé en 9e place, a immédiatement doublé deux voitures pour monter en 7e place. L'autre pilote local, Kokubun, a réussi peu après à doubler Carrazza pour prendre la tête vers le milieu du 1er tour, mais ce succès fut de courte durée suite à une erreur du Japonais aux Esses, touchant la barrière de sécurité et laissant Carrazza, ainsi que le pilote en 3e place, l'Espagnol Coque López, repasser devant.

Rusé, Miyazono fit un arrêt aux stands tôt dans la course (2e tour) en voyant que les pilotes de tête avaient commencé sur les pneus tendres, plus rapides. Il décida de passer des pneus moyens aux pneus durs, gardant les tendres pour la fin de la course. Un coup risqué, mais qui devait se tenter au vu de sa position en bas de l'échelle. Le tour suivant, Kokubun et López se sont arrêtés également, passant aux pneus moyens, et Latkovski aussi, mais pour choisir les pneus durs, gardant ses pneus tendres pour la fin de la course, comme Miyazono. Pendant ce temps, Carrazza, toujours en tête, décida de continuer sur sa lancée et de prendre autant d'avance que possible sur ses pneus tendres, espérant que personne ne pourrait le rattraper. Cette stratégie s'avéra payante car le Brésilien sortit des stands avec 1,5 seconde d'avance sur Kokubun au tour suivant lorsqu'il s'arrêta pour passer aux pneus moyens, gardant ainsi sa position de tête, avec López, Rubilar et Latkovski derrière pour former le top 5.

Le top 3 a alors commencé à prendre de l'avance sur le reste du groupe, López, en 3e position, créant une différence de 11 secondes avec Rubilar, en 4e position. Alors que le top 3 de la course semblait déjà décidé, les choses ont changé rapidement lorsque ces pilotes sont passés aux pneus durs lors de leur dernier arrêt obligatoire aux stands.

Au 7e tour, Latkovski et Miyazono, qui étaient tous deux en pneus tendres, ont rattrapé beaucoup de retard, rognant petit à petit sur l'avance des meneurs. Mais la question était : Auraient-ils assez de temps pour dépasser Carrazza, Kokubun et López ?

Au milieu du 7e tour, Latkovski avait déjà rattrapé López, et cette pression finit par déstabiliser l'Espagnol qui toucha la barrière de sécurité et céda ainsi sa 3e place. Arriva ensuite Miyazono, chargeant comme un fou furieux. Le Japonais vit une ouverture à la Chicane Ford et dépassa López et Latkovski, ce qui lui valut les applaudissements de la foule. Cependant, c'était déjà trop tard pour le pilote japonais, Carrazza et Kokubun ayant bien trop d'avance.

Un peu plus tard, toujours au 7e tour, Carrazza, en tête, fit une erreur qui lui coûta la victoire. Il sortit de la piste et subit une pénalité de 0,5 seconde, ce qui permit à Kokubun de le dépasser sur la ligne droite de Mulsanne pour prendre la tête. S'ensuivit alors un combat acharné entre Carrazza et Kokubun, le Brésilien cherchant par tous les moyens à repasser devant le Japonais, mais Kokubun est resté calme et a réussi à maintenir Carrazza derrière lui jusqu'à la ligne d'arrivée, devenant ainsi le premier Japonais à remporter un événement de la Nations Cup en 2019. Latkovski réussit à récupérer la 3e place à Miyazono, qui avait perdu trop d'adhérence sur ses pneus, et López boucla le top 5.

Avec sa victoire, Kokubun récupéra également le titre de "Pilote Michelin du jour". Il déclara, après la course : "Je n'avais jamais imaginé gagner, mais je me suis senti bien pendant les demi-finales et je voulais vraiment conserver cette énergie jusqu'au bout. Cependant, remporter la Grande finale tient vraiment du miracle, alors je suis très content. J'ai connu des résultats décevants par le passé, alors je me suis entraîné plus dur que jamais. Je pense que les événements d'aujourd'hui en sont le résultat. J'espère pouvoir continuer comme ça jusqu'aux Finales à Monaco."

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Ryota Kokubun Akagi_1942mi 26:43.440
2 Adriano Carrazza UDI_Didico15 +00.374
3 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +00.912
4 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +02.190
5 Coque López Williams_Coque14 +07.057
6 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU +07.391
7 Rayan Derrouiche RC_Miura +14.700
8 Giorgio Mangano Williams_Gio +15.223
9 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +16.067
10 Nicolás Rubilar FT_NicoR +17.045
11 Manuel Rodríguez TRL_MANURODRY +21.857
12 Adam Wilk Adam_2167 +25.222

Retour à la liste