Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR

Dodge SRT Tomahawk Vision Gran Turismo

Dodge SRT Tomahawk Vision Gran Turismo
Sorti à l'origine dans Gran Turismo 6 le June 26, 2015

Vidéo(s)

Galerie

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Description de la voiture

La SRT Tomahawk Vision Gran Turismo est une vision futuriste sans concession et aux performances débridées. Une fusion virtuelle d'ingénierie automobile extrême et de design. La Tomahawk est une monoplace à moteur central et quatre roues actives (MR-AWD), construite sur un châssis spécial et développée autour d'une transmission agressive.
La Tomahawk tire sa puissance de deux sources distinctes :
• La première est un moteur V10 de 6,98 litres à 144° (presque à plat), qui génère plus de 1 000 chevaux.
• La seconde provient de deux cylindres pneumatiques composites installés sur presque toute la longueur de l'empattement. Les deux roues avant sont reliées à une unité pneumatique quad à aileron variable capable de stocker et de libérer l'énergie pneumatique en un temps record. Une unité similaire est reliée au V10. Ce système offre quatre roues motrices destinées à améliorer les virages et l'accélération lorsque l'adhérence sur les roues arrière est limitée par la traction.
Le châssis composite léger de la Tomahawk est constitué de matériaux innovants, comme des nanofibres creuses de carbone ou des structures en micro-treillis de graphène. Ce cristal compose d'ailleurs tous les éléments transparents de la voiture, comme l'habitacle ou les panneaux du moteur, et permet d'afficher les données des instruments et les communications directement dans le pare-brise. Les cylindres pneumatiques à filaments sont des composants structurels intégraux laminés dans le châssis. C'est toute la conception de la Tomahawk, de la position basse du pilote au V10 quasiment à plat, qui concourt à abaisser au maximum le centre de gravité.
La maniabilité du véhicule est améliorée par un système aérodynamique actif continu qui déploie plusieurs éléments pneumatiques, dont un aileron arrière et un diffuseur avant secondaire. Ces panneaux s'ajustent en permanence aux conditions de route et aux commandes du pilote pour lui apporter le maximum d'appui et le minimum de traînée. Le système aérodynamique réagit aux données d'un système laser d'analyse à l'avant qui détecte les changements de surface. L'ordinateur anticipe les modifications de hauteur de caisse, de roulis et de tangage, et ajuste le diffuseur en conséquence.
L’échappement du V10 est dirigé vers le diffuseur arrière par une série de glissières couplées. Le flux fonctionne avec le système aérodynamique pour garantir l'accélération du flux sous la voiture, à l'arrière, et pour créer un effet de diffusion qui améliore l'appui, sans contrepartie négative sur la traînée.
La suspension de la Tomahawk recourt elle aussi au système pneumatique : le véhicule repose sur une série d'amortisseurs pneumatiques variables, pour un amortissement réglable. De même, la voiture comprend un système de carrossage actif révolutionnaire dans lequel les essieux s'ajustent pour pencher le véhicule dans les virages, avec repositionnement de l'angle des roues vers l'extérieur ou l'intérieur, pour un maintien optimum du contact des pneus et une adhérence mécanique la plus élevée possible.
SRT Tomahawk S Vision Gran Turismo
Le modèle S réunit les incroyables qualités de la Tomahawk Concept sous la forme routière la plus "civilisée". Le sigle "S" pourrait même vouloir dire "Source". C'est en effet le modèle idéal pour vous initier aux versions X et GTS-R plus intenses. Le rapport puissance/poids reste néanmoins extrême, au vu des standards actuels, mais vous pourrez la pousser dans ses retranchements sans enfiler votre combinaison anti-G. Ceci dit, vous devrez concentrez toute votre attention sur la piste pour décrocher les temps records que cette voiture peut atteindre.
La Tomahawk S est équipée de la version la plus sage du V10 6,98 litres, ainsi que du système d'énergie pneumatique. Ce modèle "d'entrée de gamme" délivre toutefois plus de 1 000 chevaux, avec becquet actif à l'avant et aile arrière intégrée à la carrosserie.
SRT Tomahawk GTR-S Vision Gran Turismo
Toute voiture de course digne de ce nom est une version améliorée du modèle de base. La GTS-R est la forme la plus légère et la plus agressive de la Tomahawk Concept. Plus puissante et plus performante sur l'adhérence, la GTS-R requiert une combinaison spéciale pouvant être pressurisée, afin de contrer les effets physiologiques des forces G extrêmes dans les virages. Cette pressurisation rapide est assurée par le système pneumatique hautement performant de la voiture lui-même.
L’aérodynamique de la Tomahawk GTR-S est renforcée par une version jumelle de l'aileron actif arrière. L'élément supérieur se niche sous celui du dessous quand il n'est pas nécessaire ou lors des manœuvres à faible traînée/grande vitesse. Chacun des quatre pare-chocs est fendu pour éviter toute accumulation de pression dans les puits des roues.
SRT Tomahawk X Vision Gran Turismo
La X est l'expression ultime de ces performances extrêmes. Elle pousse les capacités de la Tomahawk aux limites des réflexes et de la physiologie du pilote. Même avec l'assistance de la combinaison anti-G, il devra suivre un programme d'entraînement de sept mois pour prendre en main la Tomahawk X expérimentale. Seuls les meilleurs seront retenus.
Le système aérodynamique de la voiture permet d'atteindre un niveau d'accélération latérale colossal ; il est composé de neuf panneaux réglables indépendants. En plus de l'aileron double à l'arrière, la X est équipée de panneaux latéraux qui se déploient sur chacune des quatre roues. Deux autres panneaux sont situés sur les jupes arrière. Les ailerons et panneaux latéraux fonctionnent avec l'aileron et le becquet arrière pour créer un appui énorme ainsi qu'un effet de lacet révolutionnaire (une force latérale qui incurve le flux d'air sur le côté et propulse la voiture à la manière d'un avion). Les panneaux peuvent aussi être déployés en mode freinage à forte traînée. Ils s'écartent du véhicule pour atteindre leur taille maximum, doublant la zone avant projetée en un parachute d'éléments composites.
En cas de faible traînée, les panneaux de la X se rétractent et viennent se coller contre la carrosserie. Lorsque le véhicule approche la vitesse finale, la pression pneumatique restante peut être libérée vers les côtés et l'arrière de la voiture pour modifier et réduire la taille des turbulences, réduisant ainsi encore davantage la traînée. La puissance du V10 de la Tomahawk X atteint ici 2 000 chevaux. Avec des cylindres pneumatiques chargés, la puissance totale passe même à plus de 2 500 chevaux... les vitesses possibles sont sans précédent.

Liens correspondants