GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
LUFR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

NATIONS CUP
Mikail Hizal (Allemagne) s'impose enfin et remporte le World Tour 2019 - Red Bull Hangar-7
17/09/2019

Salzbourg, AUTRICHE (14 septembre 2019) – Après un départ convainquant du World Tour - Red Bull Hangar-7, la veille, avec les Manufacturer Series, la compétition s'est achevée aujourd'hui avec la Nations Cup, où 24 des meilleurs concurrents internationaux se sont affrontés pour une place en finale mondiale à Monaco les 23 et 24 novembre. Dans le cadre exceptionnel du Red Bull’s Hangar-7, avec ses avions exotiques et des Formules 1, les pilotes se sont levés tôt pour participer aux sessions qualificatives, suivies des qualifications du Top 6, de deux demi-finales, d'une manche de repêchage et de la grande finale de la Nations Cup. Ce sera finalement l'Allemand Mikail Hizal qui montera sur la plus haute marche du podium, décrochant finalement cette victoire qui lui échappait depuis le début de saison.

Mercedes-Benz règne sans partage sur le World Tour 2019 - Red Bull Hangar-7
Quatrième manche du World Tour des séries 2019 des FIA Gran ...

Demi-finale du Groupe A

Comme d'habitude, l'ordre de départ des demi-finales dépendait des meilleurs temps de la session du matin et des qualifications du Top 6, qui s'étaient courues sur l'Autodromo Nazionale Monza. Takuma Miyazono (Japon) inscrira le meilleur tour de la journée, s'offrant la pole de la demi-finale B, suivi de Mikail Hizal (Allemagne), qui héritait ainsi de la pole en demi-finale A.

La demi-finale A se composait de 12 tours sur le Circuit de Barcelona-Catalunya au volant de la Bugatti Vision Gran Turismo Gr.1. Chaque pilote avait pour obligation d'utiliser des pneus Michelin tendres et moyens, et donc d'effectuer au moins un arrêt. Les quatre premiers obtiendraient leur ticket pour la finale du jour. Les pilotes arrivés de la 5e à la 10e place participeraient quant à eux à une course de repêchage. Pour les deux derniers, ce serait "Auf Wiedersehen".

Dès le départ, l'Australien Cody Nikola Latkovski, parti en 2e position, lançait l'offensive et tentait avec succès de passer Hizal dans le premier virage. L'Allemand, qui conduisait avec un orteil fracturé, ne se départit pas de son calme et conserva sa trajectoire pour reprendre immédiatement la tête. Peu après, ce fut au tour de Latkovski de subir la pression du Brésilien Adriano Carrazza, revenu sur lui dans le Virage 12. Le duel tournera momentanément à son avantage, jusqu'à la décision des commissaires de course qui jugeront que Carrazza avait intentionnellement touché Latkovski et lui infligeront une pénalité d'une seconde, l'obligeant à céder la place. Les quatre tours suivants se dérouleront sans encombre, l'ordre restant inchangé : Hizal, Latkovski, Carrazza et Baptiste Beauvois (France) menant la danse sur pneus tendres.

Dans le cinquième tour, les pilotes partis sur pneus moyens s'arrêtaient aux stands pour monter des pneus tendres, parmi lesquels Jonathan Wong et Kin Long Li de Hong Kong, Ryota Kokubun du Japan, ains que Nicolás Rubilar et Fabian Portilla du Chili. Malheureusement pour eux, c'était un peu tard... Hizal avait déjà creusé un écart de cinq secondes.

Wong, parti 6e, arracha avec maestria la cruciale 4e place de Beauvois et entreprit de mettre la pression sur Carrazza et ses pneus moyens. Ce dernier ne semblait cependant pas décidé à capituler. Latkovski s'arrêtera dans le 7e tour, après avoir tiré le maximum des Michelin tendres, sans toutefois pouvoir prendre la place de Hizal, qui filera tranquillement vers le drapeau à damier. Hizal passera la ligne d'arrivée avec plus de cinq secondes d'avance sur Latkovski, Carrazza et Wong complétant le carré final, respectivement 3e et 4e.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Mikail Hizal TRL_LIGHTNING 18:47.595
2 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +05.193
3 Adriano Carrazza UDI_Didico15 +09.902
4 Jonathan Wong CAR_Saika +11.077
5 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU +13.015
6 Kin Long Li KarS_0627 +15.161
7 Ryota Kokubun Akagi_1942mi +16.768
8 Nicolás Rubilar FT_NicoR +18.494
9 Fabian Portilla CAR_McQueen +18.701
10 Ádám Tápai TRL_ADAM18 +20.029
11 Rick Kevelham rick-918-bmx +24.595
12 Daniel Solis CAR_Lamb +29.476

Demi-finale - Groupe B

Le favori, Mikail Hizal, déjà en tête pour la finale, il ne tenait plus qu'au détenteur du meilleur tour de la journée, Takuma Miyazono, de se distinguer dans la deuxième demi-finale, un sprint de neuf tours à domicile, sur le Tokyo Expressway - Boucle extérieure Est, au volant d'une Pagani Zonda R. Les organisateurs avaient décidé de pimenter les choses avec des conditions de course particulièrement humides.

L'action ne se fit pas attendre. Miyazono, Derrouiche et Suswillo allaient se précipiter sur le premier virage, occupant à eux trois toute la largeur de la piste. Derrouiche sortira vainqueur, prenant la tête à Miyazono, qui la reprendra malgré tout dans le 3e virage. Plusieurs coude à coude se joueront le long du mur, dans une gerbe d'étincelles. Mais les palpitants événements du premier tour ne changeront finalement pas l'ordre de départ : Miyazono, Derrouiche, Suswillo et Andrew Brooks (Canada).

Miyazono fera une erreur inhabituelle au début du deuxième tour et tombera à la 3e place après un virage trop large, dont profiteront Derrouiche et Suswillo. Le tour suivant, Suswillo prendra le dessus sur Derrouiche. Miyazono passera à son tour le Français pour refaire son retard sur Suswillo et tenter de reprendre la tête. Derrière, l'Italien Salvatore Maraglino remontait tranquillement de la 8e à la 5e position, à une place de l'accès automatique à la finale.

Dans le 4e tour, Miyazono prenait l'aspiration de Suswillo dans la ligne droite et s'installait à nouveau en tête, tandis que Derrouiche et Brooks conservaient leur 3e et 4e place. Deux tours plus tard, Suswillo était à nouveau trahi par son aspiration, Derrouiche exploitant à merveille la situation pour s'octroyer sans partage la 2e place.

Alors que Miyazono s'éloignait du peloton avec plus de deux secondes d'avance en seulement deux tours, une lutte intense se mettait en place de la 2e à la 6e position, entre Suswillo, Derrouiche, Brooks, Maraglino et Coque López (Espagne). Dans le 7e tour, Derrouiche commettait une sérieuse erreur de pilotage sur le T1, permettant à Brooks de se glisser devant lui. Son rythme perturbé, Derrouiche prenait un autre virage trop large et laissait la voie libre à Suswillo, avant de succomber à López dans le tour suivant et de dire adieu à la 4e place.

Miyazono remporte la course, suivi de Brooks, Suswillo et López. Les quatre pilotes empochent leur billet pour la finale. Derrouiche allait quant à lui devoir défendre ses droits dans une course de repêchage.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 19:12.979
2 Andrew Brooks Turismo-Deafsun +02.596
3 Adam Suswillo Williams_Adam41 +03.210
4 Coque López Williams_Coque14 +04.109
5 Rayan Derrouiche RC_Miura +04.768
6 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +05.034
7 Giorgio Mangano Williams_Gio +08.103
8 Adam Wilk Adam_2167 +08.156
9 Mark Pinnel Turismo-lester +18.449
10 Manuel Rodríguez TRL_MANURODRY +18.533
11 Patrik Blazsán Williams_Fuvaros +19.214
12 Markus Könönen maatu79 +21.935

Repêchage

S'il n'est pas rare d'assister à une épreuve de repêchage décousue, celle-ci (composée de 10 tours sur le circuit tout-terrain de Sardegna - Éoliennes au volant de Gr.B), fut étonnamment calme. Les quatre pilotes partis premiers conserveront leur position, le Français Baptiste Beauvois reliant la pole position au drapeau à damier au terme d'une démonstration de maîtrise des terrains glissants au volant de sa Subaru WRX Rally Car. Son compatriote Rayan Derrouiche ne sera pas en reste et parviendra à tirer sa Mitsubishi Lancer Evolution Final de ce mauvais pas sans encombre, pour un doublé français final. Kin Long Li, de Hong Kong, et sa Nissan GT-R Rally Car, suivi de l'Italien Salvatore Maraglino au volant d'une Honda NSX Rally Car, garderont la mainmise sur la 3e et la 4e position, loin devant le peloton, avec plus de 10 secondes d'avance, pour une place en finale.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU 13:08.612
2 Rayan Derrouiche RC_Miura +02.400
3 Kin Long Li KarS_0627 +02.871
4 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +03.609
5 Giorgio Mangano Williams_Gio +12.927
6 Nicolás Rubilar FT_NicoR +15.636
7 Ryota Kokubun Akagi_1942mi +19.492
8 Adam Wilk Adam_2167 +19.918
9 Ádám Tápai TRL_ADAM18 +31.164
10 Manuel Rodríguez TRL_MANURODRY +31.830
11 Mark Pinnel Turismo-lester +32.603
12 Fabian Portilla CAR_McQueen +35.797

Finale

Le calcul des courses précédentes désignera Mikail Hizal (TRL_LIGHTNING) pour la pole position des 20 tours de la finale de la Nations Cup sur l'Autodromo Nazionale Monza, suivi de Takuma Miyazono (Kerokkuma_ej20). Au volant de leurs Red Bull X2019 Competition, les pilotes devaient utiliser les trois pneumatiques Michelin (tendres, moyens et durs) et donc s'arrêter au moins deux fois aux stands.

Le drapeau vert marqua bientôt le début de l'épreuve. Hizal, Miyazono et Cody Nikola Latkovski partant seuls sur pneus tendres, les autres ayant opté pour les durs. Miyazono tentera de passer Hizal dans le premier virage, mais s'écartera un peu trop de sa trajectoire et permettra à l'Allemand de s'éloigner de plus d'une seconde à la moitié du premier tour.

Dès le deuxième tour, presque tous les pilotes équipés de pneus durs s'arrêtaient pour installer des pneus moyens, s'étant acquittés de leur boucle réglementaire sur ces premiers pneumatiques. Équipé de pneus moyens avec plus d'adhérence, Coque López (Williams_Coque14) lançait l'attaque sur Adriano Carrazza (UDI_Didico15), pour finalement lui prendre la 5e place sur la ligne droite. Andrew Brooks (Turismo-Deafsun), lui aussi au sur pneus moyens, réussissait une magnifique manœuvre aux dépens de Salvatore Maraglino (JIM_Pirata666_), après être revenu de la 12e place.

Dans le huitième tour, la voiture de Latkovski, alors 3e, s'arrêtait aux stands pour échanger ses pneus tendres usés à la corde contre des durs, revenant sur le circuit sans avoir perdu sa place. L'opération avait cependant permis à Adam Suswillo (Williams_Adam41), équipé de pneus moyens Michelin plus rapides, de réduire l'écart. L'Australien allait avoir toutes les peines du monde à repousser le Britannique sur les quelques tours suivants.

Les hommes de tête, Hizal et Miyazono, allaient s'arrêter pour la première fois dans le 9e tour, passant de pneus tendres à des pneus moyens. Contrairement à l'Allemand, Miyazono décida de ne pas faire le plein pour écourter l'arrêt et reprendre la course en tête. À la mi-course, Miyazono et Hizal étaient 1er et 2e, neuf secondes devant Latkovski, 3e.

Dans le 12e tour, Latkovski, toujours 3e et parti sur une stratégie à trois arrêts, effectuait son dernier passage aux stands pour installer des pneus tendres. Revenu sur le circuit en 6e position, il n'allait pas tarder à récupérer sa place d'origine avec l'arrêt de Brooks et de Maraglino dans le tour 14. À l'avant, Miyazono et Hizal avaient creusé un écart de 30 secondes sur leurs poursuivants, mais il leur restait encore à rouler sur pneus durs.

Un accident majeur allait secouer le quinzième tour, lorsque Derrouiche et Wong se touchèrent dans une lutte acharnée pour la 5e place. Le pilote de Hong Kong fut éjecté de la piste. Brooks en perdit le contrôle de sa Red Bull X2019, partit en tête-à-queue et vit s'envoler ses chances de victoire.

Devant, Miyazono s'arrêtait aux stands pour s'équiper de pneus durs et remplir un réservoir presque vide. Calme et sûr de lui, Hizal décidait de poursuivre deux tours de plus et de consolider une avance qu'il n'allait plus céder, même après son dernier arrêt dans le tour 18. Revenu dans la course après son ultime arrêt, il devançait encore Miyazono de près de sept secondes, un écart amplement suffisant pour assurer à l'Allemand une première victoire sur les séries, ainsi qu'un billet pour les finales mondiales... le tout avec un orteil fracturé.


CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Mikail Hizal TRL_LIGHTNING 30:58.581
2 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +04.732
3 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +06.845
4 Adam Suswillo Williams_Adam41 +13.430
5 Coque López Williams_Coque14 +13.978
6 Salvatore Maraglino JIM_Pirata666_ +18.788
7 Jonathan Wong CAR_Saika +20.942
8 Baptiste Beauvois TRL_TSUTSU +21.868
9 Adriano Carrazza UDI_Didico15 +24.274
10 Kin Long Li KarS_0627 +29.380
11 Andrew Brooks Turismo-Deafsun +29.939
12 Rayan Derrouiche RC_Miura +33.812

Quant à Miyazono, qui livrait une nouvelle performance de haut niveau avec ce premier podium des séries, il lui reste une chance de se qualifier pour les finales mondiales. La dernière course des séries se tiendra chez lui, au Japon. Sur la troisième marche du podium, Latkovski, un pilote devenu incontournable en Nations Cup, mais aussi sur les Manufacturer Series.

"Quand vous terminez si souvent deuxième, vous finissez par en vouloir plus, alors, avec cette victoire, je suis enfin satisfait... et soulagé en même temps. Concernant l'orteil cassé, ça me faisait mal quand j'utilisais les pédales, mais je me suis arrangé pour appuyer en dessous, c'était supportable. Dans la finale, j'ai essayé d'économiser le carburant et ma stratégie a payé," confiait Hizal après la course. L'Allemand aura de plus le privilège d'être nommé "Pilote Michelin du jour" sur les réseaux Gran Turismo.

Retour à la liste