Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR

GT ACADEMY EUROPE 2014 SEASON RECAP

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON 2014 EUROPÉENNE DE LA GT ACADEMY

Si la GT Academy 2013 fut l'occasion de présenter Gran Turismo®6, l'année 2014 promet de placer la barre encore plus haut, avec des candidats déjà familiarisés avec le jeu. Ces centaines de milliers de joueurs à travers l'Europe ont ainsi tenté leur chance lors des qualifications des finales régionales, dans l'espoir de gagner le billet pour la suite des événements.

En plus des épreuves qualificatives habituelles sur PlayStation®3, un nouveau système de compétition sans frais a vu le jour sur Facebook en 2014, facilitant l'accès au concours et permettant aux candidats de se qualifier pour une finale spéciale, bien avant celle de leur région. Certains y ont trouvé leur compte, tel qu'Alex Porazinsky (Royaume-Uni), qui a décroché sa place pour le Race Camp au terme du Défi Facebook. Plusieurs événements se sont également déroulés en direct à travers toute l'Europe sur des circuits circulaires Gran Turismo®6, comme aux 24h du Mans et au Goodwood Festival of Speed.

Les finales régionales se sont tenues dans des lieux clés tels que l'Ascari Circuit en Espagne et Spa-Francorchamps en Belgique. Elles furent l'occasion de tester une nouvelle méthode de sélection : tous les candidats ont dû participer à des épreuves de jeu, de conduite, d'évaluation physique et d'habileté médiatique. Les coefficients de ces défis étaient les mêmes.

Les 42 champions des finales régionales, porte-drapeaux de 12 nations, sont arrivés à Silverstone pour une rude semaine qui pourrait bien changer leur vie.

BENELUX FRANCE PÉNINSULE IBÉRIQUE ITALIE
Cédric Wauters (19) (Bel) Matthieu Verrier (27) Cristian Manzano (20) (Esp) Alessandro Albano (33)
Kenny Herremans (30) (Bel) Gaëtan Paletou (22) Rafael Tourón (29) (Esp) Ariel Bernardi (29)
Laurens Beerten (24) (Bel) Loïc Lanoë (26) Andrés Estrada Del Rio (26) (Esp) Lorenzo Radice (30)
Paul Broekmeulen (31) (PB) Matthieu Verrier (27) Carlos Martínez Alonso (27) (Esp) Luca Guerra (24)
Rick Lubberding (19) (PB) Gaëtan Paletou (22) Sérgio Fonseca (31) (Por) Pietro Punzo (22)
Kevin Scholtes (21) (PB) Maxime Batifoulier (20) Filipe Rodrigues (21) (Por) Riccardo Massa (21)
RUSSIE SUÈ / POL / R-TCH ROYAUME-UNI  
Andrei Agafonov (36) Alexander Haegermark (30) (Suè) Alex Porazinski (36)  
Taras Shatov (23) Kimmy Larsson (19) (Suè) Ben Spurge (18)  
Vitalii Berchikov (23) Michal Šmídl (19) (Rep-Tch) Karl Chard (26)  
Dmitry Lebedev (31) Antonin Blaha (31) (Rep-Tch) Shane Green (29)  
Andrei Trofimov (33) Kamil Franczak (24) (Pol) Stuart Millar (21)  
  Maciej Pawlowski (21) (Pol) Luke Wilkins (20)  

De la voiture d'usine Nissan Micra à la Nissan GT-R, baptisée "Godzilla", la variété et la puissance des voitures proposées aux candidats vient d'atteindre de nouveaux sommets. Au cours de la semaine, ces jeunes pilotes se sont retrouvés au volant de la Nissan Juke NISMO, de la Nissan 370Z NISMO, de monoplaces, de prototypes façon Le Mans, de Nissan 370Z paramétrées pour la course, de buggies tout-terrain et même de "Crazy Carts" électriques !

Comme toujours à la GT Academy, les éliminations ont déterminé un champion pour chaque groupe, parfois dans la douleur. Le Benelux, plus que les autres, a été confronté à ce problème. Tim Coronel (juge) avait pour délicate mission de choisir entre deux candidats très talentueux, Laurens Beertens et Cédric Wauters. Il ne devait pourtant en rester qu'un. L'expérience de Tim le poussa finalement à sélectionner Cédric, contrecarrant les rêves de pilotage de Laurens.

La variété des tests imposés aux candidats fut plus large, cette année. En plus des activités sur le circuit, avec les défis de dépassement, de gymkhana et de duels, les élèves ont dû faire preuve de force physique et mentale pour surmonter des épreuves telles que le tristement célèbre "Bain de boue", les fils électriques, la baignade glacée, le défi de changement de roue et une évaluation physique complète.

Soutenus et guidés par les juges Rob Barff, René Arnoux et Mark Shulzhitskiy, et conseillés par le très sage juge principal, vétéran de la GT Academy et mascotte des stands Johnny Herbert, les candidats ont eu la chance de pouvoir impressionner Kazunori Yamauchi en personne, venu fêter son anniversaire au Race Camp, avec la légende olympique du cyclisme, Sir Chris Hoy.

Vint enfin la dernière course. Au terme d'un long parcours, les champions des sept territoires allaient se disputer le titre sur une épreuve de huit tours de circuit. Mais un problème technique sur deux des voitures força l'équipe à organiser une nouvelle séance qualificative : les deux plus lents seraient éliminés. Les cinq autres accèderaient à la finale de la GT Academy.

Finale des champions de région
Benelux – Cédric Wauters (Belgique)
France – Gaëtan Paletou
Péninsule Ibérique – Filipe ‘Pipo’ Rodrigues (Portugal)
Italie – Riccardo Massa
Royaume-Uni – Karl Chard
Russie – Dmitry Lebedev – Éliminé en qualifications
Suède-Pologne-République tchèque – Kamil Franczak (Pologne) – Éliminé en qualifications

L'intensité de la semaine l'exigeait : la course débuta par un incident dans le premier virage, Riccardo Massa (Italie) en fut la première victime, perdant une roue et terminant sa trajectoire dans le gravier. Pipo Rodrigues (Péninsule Ibérique) fut quant à lui forcé d'abandonner. Gaëtan Paletou (France) prit le contrôle de la course. Il prit la direction des opérations à Karl Chard (Royaume-Uni), qui parvint à passer la ligne d'arrivée malgré un problème d'embrayage, puis à Cédric Wauters et à sa voiture endommagée.