GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
FR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

Victoire pour le Japon ! Ryota Kokubun (Akagi_1942mi) offre le titre de la Nations Cup Asie/Océanie au Japon !
Finale régionale Asie/Océanie de la Nations Cup du FIA GT Championship 2018
11/10/2018

La 3e et dernière course de la finale s'est déroulée sur Fuji International Speedway au volant de Gr.1. Avant le départ, Jonathan Wong menait aux points. Pour cette dernière manche, les points étant doublés, tout restait encore possible pour le titre Asie/Océanie.

Le leader Jonathan Wong (saika159-) [919 Hybrid] était en tête. Parti en 3e place, le Japonais Ryota Kokubun (Akagi_1942mi) [TS050 Hybrid] exploitait tout le potentiel d'accélération de son hybride pour passer le 2e, Tomoaki Yamanaka (yamado_racing38) [LM55 VGT Gr.1]. Dépourvu de système hybride, Yamanaka (yamado_racing38) fit un départ modeste et se trouva rapidement en difficulté.

Les choses devaient encore se compliquer pour lui avec une pénalité de 3 secondes suite à une collision avec le Japonais Yuki Shirakawa (yukiku) [R18] à l'approche du premier virage, considérée comme une action délibérée.

Les problèmes se poursuivent.

Peut-être émoussé par les courses précédentes, Wong (saika159-) fit une erreur dans le virage 1, partant en tête-à-queue après avoir mordu la bordure extérieure. Kokubun (Akagi_1942mi) en profita pour prendre la 1e place.

Dans la ligne droite du 2e tour, Yamanaka (yamado_racing38) ralentissait pour s'acquitter de sa pénalité. Le Japonais Shogo Yoshida (gilles_honda_v12) [SRT Tomahawk VGT Gr.1] en profita et le reléga en 4e position.

Tombé dans le gros du peloton dès le début de course, l'Australien Cody Nikola Latkovski (Nik_Makozi) [Hyundai N2025 VGT Gr.1] remontait en 5e place dans le 2e tour.

Dans la ligne droite du 3e tour, Yamanaka (yamado_racing38) remontait en 3e place.

Dans le 4e tour, Kokubun (Akagi_1942mi), sur pneus moyens, était attaqué par Wong (saika159-) sur pneus tendres, qui lui prit la 1e place dans le virage 1.

Dans le 5e tour, les trois voitures de tête s'arrêtèrent aux stands. Wong (saika159-) passait sur pneus moyens, Kokubun (Akagi_1942mi) sur pneus durs et Yamanaka (yamado_racing38) sur moyens.

Yoshida (gilles_honda_v12) repoussa son arrêt, passa en 1e place, mais retomba en 5e position après être passé lui aussi aux stands dans le tour 8.

Dans le 8e tour, Kokubun (Akagi_1942mi), sur pneus durs, passait Wong (saika159-) pourtant sur pneus moyens. La tête changeait à nouveau de mains.

Wong (saika159-) et Yamanaka (yamado_racing38) s'arrêtèrent une dernière fois dans le 11e tour pour installer des pneus durs.

Dans le 12e tour, Kokubun (Akagi_1942mi) , en tête, s'arrêta une dernière fois pour installer des pneus tendres. Il restait pourtant 7 tours à courir. Une stratégie qui suscita l'étonnement et les interrogations du commentateur YAM.

Il fut rattrapé par Latkovsky (Nik_Makozi) [Hyundai N2025 VGT Gr.1] à la sortie des stands et l'écart se creusa entre les 4 voitures.

Exploitant au maximum ses pneus tendres, Kokubun (Akagi_1942mi) reprit la 1er place à l'entrée du virage Dunlop et entreprit de s'éloigner du 2e.

Yamanaka (yamado_racing38) se joignit à la lutte. Dans le groupe de tête, il passa Wong (saika159-) dans la ligne droite du 14e tour et prit la 2e place.

Kokubun (Akagi_1942mi) profita de cette bataille pour prendre le large.

Parti pour une longue phase sur pneus tendres, il put malgré tout conserver le contrôle et gérer l'écart avec ses pursuivants tout en ménageant son train. La stratégie s'avérera payante, puisqu'il passera la ligne d'arrivée en premier.

Ryota Kokubun (Akagi_1942mi) s'offrait ainsi le premier titre de la Nations Cup Asie/Océanie. Le novice s'était montré imbattable sur une course à laquelle il n'avait jamais participé. Gageons qu'il fera preuve d'un esprit stratégique similaire pour la finale mondiale.

La pénalité de Tomoaki Yamanaka dans le premier tour le suivra jusqu'à la fin. Il finit malgré tout 2e au classement. Pilote Gran Turismo depuis 20 ans, il n'a encore jamais gagné de tournoi. Le titre à portée de main, il sera intéressant de voir s'il saura concrétiser son rêve.

Jonathan Wong (saika159-) termine 3e face aux meilleurs Japonais et démontre in incroyable talent. Aussi à l'aise en interview entre les courses et parlant même Japonais, il se sera incontestablement attiré les faveurs des fans.

 

Champion Asie/Océanie : Japan, Ryota Kokubun (Akagi_1942mi)

Même si je suis parti en 3e place, j'ai pu exploiter l'accélération de l'hybride pour prendre la 2e place dans le premier virage. Après, j'ai été à la lutte avec Wong et nous nous sommes arrêtés aux stands en même temps. Wong avait opté pour un départ sur pneus tendres, j'ai donc choisi des pneus durs, pour essayer de le suivre, même si j'avais un petit désavantage d'adhérence.

J'ai réussi à rester dans son aspiration, malgré les pneumatiques. Je suis enfin passé sur les pneus tendres quand les durs ont atteint leurs limites de performance. Pas mal de personne ont trouvé que c'était trop trop, je crois.

De mon côté, je voulais juste m'extraire du peloton le plus tôt possible. Par chance, tout s'est passé comme je voulais et je e suis éloigné de la mêlée pour courir à mon rythme, même sur pneus tendres, jusqu'à la fin.

Résolutions pour la finale
La finale est un gros défi. Mais je veux l'aborder la tête haute, comme Champion d'Asie/Océanie. Je vais tout donner.

 

2e place Asie/Océanie : Japon, Tomoaki Yamanaka (yamado_racing38)

Dès le départ, la TS050 hybride de Kokubun s'est envolée. Je n'ai rien pu faire et je l'ai laissé passer. J'ai ensuite écopé d'une pénalité quand j'ai touché Shirakawa en changeant de ligne. Heureusement, une seule voiture a eu le temps de me passer.

Devant, la lutte était rude et j'ai pu remonter derrière eux. Dans la deuxième moitié de la course, alors que Latkovsky (invaincu en Australie) se joignait à la fête à l'avant, j'ai pu passer Wong dans la ligne droite et j'ai pris la 2e place. Après, j'ai essayé de rattraper Kokubun, mais avec ses pneus tendres, il n'arrêtait pas de creuser l'écart.

La course était rude, mais comme les points étaient doublés, cette 2e place m'a permis de m'installer en 2e position au classement général. Dès la fin de la course, je suis allé voir Shirakawa pour lui présenter mes excuses, pour la collision du premier tour. Il les a acceptées en vrai gentleman. Il avait toutes les raisons de m'en vouloir, mais il m'a félicité pour la 2e place.

Shirakawa était un bon rival et nous avons tous les deux vécu des hauts et des bas sur cette course.

Résolutions pour la finale
Mon amour des voitures, de la course, ma volonté d'étudier l'automobile, mon choix de carrière. Gran Turismo est à l'origine de tout ça. Gran Turismo est une part irremplaçable de ma vie. Cette bataille pour le titre mondial, ma découverte de Gran Turismo, les gens que j'ai croisés et le public qui m'a soutenu. Je veux leur exprimer toute ma gratitude en courant avec l'élite. Mais c'est moi qui gagnerai.

 

Asie/Océanie Championnat 3e place : Hong Kong, Jonathan Wong (saika159-)

Dans la 3e course, j'ai raté l'approche du virage 1 et je suis repassé 2e. Au deuxième arrêt aux stands, je me suis trouvé coincé derrière Kokubun et je n'ai pas pu empêcher la remontée de Yamanaka. Après, j'ai pu reprendre des dixièmes dans les virages, mais la 2e place m'échappe.

Résolutions pour la finale
Je ferai de mon mieux pour accéder au Top 3. Mais je dois m'entraîner pour la finale. Je n'ai pas autant d'expérience en simulation que les autres pilotes. Je dois faire en sorte de réduire l'écart.
Je ferai de mon mieux, j'attaquerai et j'attendrai le bon moment pour dépasser mes rivaux.

Retour à la liste