GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
FR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

GT WORLD TOUR
Compte-rendu de l'épreuve Gran Turismo 2018 - Nürburgring (2/4)
Une course miraculeuse réalisée par de véritables artistes
Finale des Manufacturer Series
18/06/2018

Finale des Manufacturer Series

À 15h le 11 mai, tandis que se courait la deuxième session de qualification des 24h, la finale des Manufacturer Series se disputait sur le Ring Boulevard, l'espace événementiel du Nürburgring. Les constructeurs en lices : Mercedes-Benz, BMW, Audi, Porsche, McLaren, Ferrari, Renault Sport, Toyota, Nissan et Subaru, pour un total de 10 équipes. La finale se composait de 3 courses : une épreuve de 30 minutes sur le circuit de Monza, suivie d'une mini-course d'endurance de 60 minutes sur le tracé les 24 Heures du Nürburgring. Au volant de leur Gr.3, les 3 pilotes étaient contraints à 2 arrêts aux stands.

Lors des 10 minutes de qualifications de la première course, à Monza, Mercedes-Benz (AMG GT3) est parvenu a battre le record de Toyota (GR Supra Racing Concept) dans les 25 dernières secondes, mais Toyota s'est employé à renverser la vapeur à quelques mètres de la fin. La foule réunie vibrait d'excitation.

La finale fut très disputée, avec un excellent départ de Mercedes. À l'exception d'Audi, relégué en queue de peloton, les 9 voitures ont passé la ligne d'arrivée dans un mouchoir de poche. La lutte pour la 2e place fut une véritable démonstration de talent de la part des pilotes.

La tendance s'est inversée à l'arrêt au stand du groupe de tête dans le sixième tour. De la première place, Mercedes rétrograde à la 5e, tandis que Subaru (WRX Gr.3), Porsche (911 RSR) et Ferrari (458 Italia GT3) se passent de ravitaillement. Nissan (GT-R Nismo GT3 N24 Schulze Mortorsport) s'installe à son tour en tête lors de l'arrêt de ses concurrents au tour suivant, talonné de près par Mercedes et Renault Sport (R.S.01 GT3).

Il semblait alors que Nissan devait garder la tête, mais Mercedes fit une spectaculaire remontée pour prendre le contrôle des opérations. Au 14e tour, Mercedes sortit malheureusement de piste dans la première chicane et retomba à la 4e place. Renault Sport tenta à son tour de passer devant, mais faute de temps, la victoire de cette première course revint à l'équipe Nissan (Kimmo Kaisla / Tom McPherson / Markus Kononen).

Course 1 des Manufacturer Series

CLASSEMENT CONSTRUCTEUR / PILOTE TEMPS / ÉCART
1 Nissan Kimmo Kaisla / Markus Kononen / Tom McPherson 30:50.571
2 Renault Lewis Bentley / Tarek Buschmann / Loris Garnier +06.222
3 Mercedes-Benz Uros Rasic / Sander Derksen / Patrik Blazan +09.345
4 Toyota Matteo Paolini / Patrick Weking / Pierre Lenoir +13.250
5 McLaren Giorgio Mangano / Joost de Haas / Martin Grady +33.336
6 Audi Nick Aerts / Angelo Schut / Kevin Richly +35.331
7 Ferrari Benjamin Bader / Kamil Karski / Adrian Mayor +44.993
8 Porsche Bruno Ferreira / Michael Kasseckert / Fabien Gaillard +46.848
9 Subaru Edward Williams / Manuel Rodriguez / Francisco Jimenez +50.411
10 BMW Philippe Nicolay / Matthew Thomas / Anthony Duval +1:01.592

La deuxième course s'est disputée sur le site du Nürburgring. Avec une grille de départ déterminée par les résultats de la première course, Nissan s'est confortablement installé en pole. Sans voiture devant, l'équipe a progressivement creusé l'écart.

La lutte pour la 2e place fut spectaculaire, avec un roulement constant entre la 2e et la 3e place. Un moment exceptionnel, rendu possible par l'excellence des véritables artistes du volant.

Malgré plusieurs arrêts aux stands, Nissan restait en tête. Mais dans le 6e tour, à 10 minutes de la fin de la course, le pilote BMW (BMW M6 GT3) s'est affranchi de ses rivaux pour refaire son retard sur Nissan et attaquer dans la section descendante de Hohe Acht, et finalement le dépasser en sortie de Döttinger. Mais Nissan n'allait pas en rester là. Effaçant avec maestria le premier virage du circuit GP, le pilote s'est à nouveau installé devant. Une lutte acharnée s'est alors engagée jusque dans le Nordschleife.

La tendance s'est inversée sur Klostertal. BMW est repassé devant en plongeant dans le virage à droite avant le carrousel. Loin d'abandonner, Nissan a attaqué dans la section ascendante. Mais dans Hohe Acht, probablement par manque de concentration, Nissan est complètement sorti de piste, laissant la voie libre à BMW. Cette victoire allait en outre rapporter la victoire des Manufacturer Series à l'équipe BMW (Anthony Duval / Phillipe Nicolay / Matthew Thomas).


Finale des Manufacturer Series

CLASSEMENT CONSTRUCTEUR / PILOTE TEMPS / ÉCART
1 BMW Philippe Nicolay / Matthew Thomas / Anthony Duval 1:00:39.854
2 Nissan Kimmo Kaisla / Markus Kononen / Tom McPherson +06.068
3 Toyota Matteo Paolini / Patrick Weking / Pierre Lenoir +22.138
4 Renault Lewis Bentley / Tarek Buschmann / Loris Garnier +25.499
5 Porsche Bruno Ferreira / Michael Kasseckert / Fabien Gaillard +41.999
6 Mercedes-Benz Uros Rasic / Sander Derksen / Patrik Blazan +43.290
7 McLaren Giorgio Mangano / Joost de Haas / Martin Grady +44.039
8 Subaru Edward Williams / Manuel Rodriguez / Francisco Jimenez +45.716
9 Audi Nick Aerts / Angelo Schut / Kevin Richly +1:26.481
10 Ferrari Benjamin Bader / Kamil Karski / Adrian Mayor +3:09.626

Suivant

'Gran Turismo World Tour 2018 - Nürburgring' Race Report (3/4)
A miraculous race only made possible by master artists
Nations Cup Finals (Part I)

Retour à la liste