GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
FR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

GT WORLD TOUR
Compte-rendu de l'épreuve Gran Turismo 2018 - Nürburgring (4/4)
Une course miraculeuse réalisée par de véritables artistes
Finale de la Nations Cup (2e partie)
18/06/2018

La troisième course se tenait sur le circuit rapide de Monza : 10 tours au volant de Gr.1. Avec un départ lancé depuis Parabolica, Blazan (Porsche 919 Hybrid) a conforté sa pole position. Kaisla (Toyota TS050) s'est immédiatement aligné, sans toutefois passer son adversaire.

Une lutte acharnée avait aussi lieu derrière. Mangano, parti en 5e (Audi R18 TDI), a rapidement refait son retard pour dépasser Kaisla dans le 3e tour et prendre la 2e place. La 3e place fut âprement disputée. Kaisla, Duval (Bugatti Vision GranTurismo (Gr.1)) et Schut (Peugeot L750R Hybrid Vision Gran Turismo) ne s'accordant aucun répit.

Le 6e tour vit la tendance s'inverser en tête. En sortie de stand, Mangano dépassait Blazan sur la ligne droite et prenait le commandement dans le 7e tour. Suivit un harcèlement en règle, au terme duquel les positions n'auront pas changé. Giorgio Mangano remportera la 3e course pour l'Italie.

Classement aux points après la 3e course : Patrick Blazan est en tête avec 29 points. Anthony Duval (France) est 2e avec 27 points, Giorgio Mangano (Italie) et Tarek Buschmann (Allemagne) sont 3e avec 19 points.

CLASSEMENT PILOTE / PAYS COURSE 1 COURSE 2 COURSE 3 FINALE TOTAL
1 Patrik Blazan Hongrie 7 12 10 -- 29
2 Anthony Duval France 12 8 7 -- 27
3 Giorgio Mangano Italie 1 6 12 -- 19
4 Tarek Buschmann Allemagne 8 5 6 -- 19
5 Bruno Ferreira Portugal 10 3 5 -- 18
6 Kimmo Kaisla Finlande 2 10 4 -- 16
7 Angelo Schut Pays-Bas 4 2 8 -- 14
8 Martin Grady Royaume-Uni 6 7 1 -- 14
9 Kevin Richly Allemagne 5 4 3 -- 12
10 Edward Williams Royaume-Uni 3 1 2 -- 6

La course 4 allait sacrer le champion. Avec des points multipliés par deux, les joueurs moins bien classés conservaient une chance de victoire. La course s'est tenue sur le circuit montagneux de Lake Maggiore. 20 tours dans des Gr.3.

Placé en pole, Blazan (Mercedes AMG GT3) fait preuve de technique et prend la tête, mais se fait dépasser par Mangano dans sa Subaru WRX Gr.3 dans le 2e tour. Ce dernier conserve la tête quelque temps, devant une lutte acharnée de la 2e à la 5e place. L'épingle de la vallée sera le théâtre de nombreuses attaques et fera le ravissement des spectateurs.

Toutes les voitures rejoindront les stands dans le 11e et le 12e tour. Grady (Grande-Bretagne) dans sa Lamborghini Huracan GT3 sortira en tête. Mais Schut (Renault Sport R.S.01 GT3) et Mangano refont rapidement leur retard et le passent dans le 12e tour. Dans le 14e, Kaisla et sa Porsche 911 RSR dépassent Grady et se hissent en 3e place. La crème des pilotes s'affrontera jusqu'à la ligne d'arrivée.

Le coup fatal sera porté dans le 17e tour, sur l'épingle de la vallée. Schut passe Mangano et s'installe en tête. Les 3 voitures restent dans un mouchoir de poche, mais Mangano tient bon et remporte la 4e course.

Le calcul est fait au terme des quatre courses. L'Italie (Mangano) et la Hongrie (Blazan) terminent avec 43 points. Mangano prend toutefois l'avantage grâce à la dernière course et offre le premier titre de la Nations Cup à l'Italie. La Hongrie monte sur la 2e marche, suivie de la France avec les 37 points gagnés par Anthony Duval.

Finale
de la Nations Cup

CLASSEMENT PILOTE / PAYS COURSE 1 COURSE 2 COURSE 3 FINALE TOTAL
1 Giorgio Mangano Italie 1 6 12 24 43
2 Patrik Blazan Hongrie 7 12 10 14 43
3 Anthony Duval France 12 8 7 10 37
4 Kimmo Kaisla Finlande 2 10 4 20 36
5 Angelo Schut Pays-Bas 4 2 8 16 30
6 Bruno Ferreira Portugal 10 3 5 8 26
7 Tarek Buschmann Allemagne 8 5 6 4 23
8 Martin Grady Royaume-Uni 6 7 1 6 20
9 Edward Williams Royaume-Uni 3 1 2 12 18
10 Kevin Richly Allemagne 5 4 3 2 14

Commentaire de Kazunori Yamauchi

"Ces pilotes sont réellement incroyables. Tout comme ces courses. Voici une nouvelle preuve qu'une bonne course dépend de bons pilotes. Voilà 5 ans que nous avons décidé avec la FIA de développer un nouveau sport automobile. Cinq années de travail. Mais c'est loin d'être fini. Ce n'est que le début, car j'ai bien l'intention d'améliorer encore Gran Turismo Sport."

Retour à la liste