GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
FR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

RAPPORT D'ÉVÉNEMENT
Une stratégie de passage aux stands audacieuse fait la différence à la finale de la GR Supra GT Cup !
Toyota GR Supra GT Cup Séries 2020
18/12/2020

La finale de la Toyota GR Supra GT Cup monotype a été l'amorce parfaite pour la finale mondiale du FIA Gran Turismo Championship 2020. 24 joueurs venant du monde entier se sont rassemblés par vidéo interposée pour voir qui était le plus rapide dans la Toyota GR Supra. Les compétiteurs, 22 des meilleurs pilotes des séries en ligne et 2 provenant d'événements locaux, ont été divisés en deux groupes de 12 afin qu'ils s'affrontent par paires jusqu'aux courses de demi-finale. Les six meilleures positions de chaque course remportent des points avant d'avancer à la Grande Finale, qui octroie le double de points, et le pilote avec le plus grand nombre de points à la fin de la journée remporte alors le titre de champion de la GR Supra GT Cup 2020. Une session de qualification de 10 minutes déterminait l'ordre de départ pour chaque course, et l'Espagnol Jose Serrano a commencé la journée en obtenant la première place pour la première course tandis que Jin Nakamura, un nouveau pilote japonais, a obtenu celle de la demi-finale B.

Demi-finale A

Le site des demi-finales était le fameux Fuji International Speedway au Japon. Pour cette course en sept tours, les pilotes avaient pour obligation de rouler exclusivement sur pneus durs, sans aucun arrêt aux stands. Derrière l'Espagnol Jose Serrano (PR1_JOSETE) en pole position, nous avions Rick Kevelham des Pays-Bas (HRG_RK23), Valerio Gallo d'Italie (Williams_BRacer) et le champion de la Course des Nations d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique : Coque López (Williams_Coque14).

Alors que les 12 Supra ont passé la ligne de départ en file indienne, les pilotes se sont montrés prudents car les voitures ont été un peu difficiles à contrôler dans les premiers virages en raison des pneus durs. Dès le début du second tour, Gallo a cherché à prendre de l'avance. Dans le 1er virage, l'Italien a freiné tardivement pour plonger devant Kevelham à la seconde place, mais sa vitesse était trop importante et le drift s'est fait large, l'empêchant de passer devant. Cependant, bien que toujours en 3e position, Gallo est resté sur l'offensive.

Vers le milieu de la course, les cinq premières voitures ont commencé à se séparer du reste avec Serrano en tête, suivi de Kevelham, Gallo, López et le Hongrois Ádám Tápai (TRL_ADAM18). Un peu plus loin, le Portugais Carlos Salazar (pcm_stj) était occupé à tenir l'italien Giorgio Mangano (Williams_Gio) à distance pour conserver sa 6e place, la dernière position permettant de se qualifier pour la Grande finale.

Au 4e tour, dans le 6e virage, Gallo a tenté un coup risqué par l'intérieur, bien déterminé à prendre la seconde place dans ce virage en épingle. Les deux voitures sont restées côte à côte dans le virage, se touchant presque au centre du virage, mais Kevelham a su conserver sa ligne de virage, empêchant l'italien de passer. Peu après, l'autre Italien, Mangano, a réussi à doubler Salazar, s'emparant de la 6e place.

Le tour 6 a vu beaucoup d'action, notamment du côté de Gallo qui a une fois de plus essayé de doubler Kevelham en freinant tardivement dans le 1er virage. Il a réussi à remonter aux côtés de la Supra de Kevelham une nouvelle fois, mais le Néerlandais a gardé son calme et l'a empêché de passer une nouvelle fois. Mais c'est le dernier tour qui a vraiment été le centre de l'attention, quand Coque López s'est attaqué à Gallo, tentant de le dépasser par l'extérieur dans le 15e virage. Gallo n'allait clairement pas se laisser faire et ils sont restés au coude à coude dans le dernier virage. López a cependant conservé un peu plus de vitesse, ce qui lui a permis de dépasser la Supra de Gallo dans la dernière ligne droite pour s'emparer de la 3e place qu'il a conservée jusqu'à la ligne d'arrivée. Cependant, c'est l'autre pilote espagnol, Jose Serrano, qui était à l'honneur avec 12 points pour sa première position devant Rick Kevelham et ses 10 points pour la seconde place.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Jose Serrano PR1_JOSETE 13:28.014
2 Rick Kevelham HRG_RK23 +00.275
3 Coque López Williams_Coque14 +01.559
4 Valerio Gallo Williams_BRacer +01.728
5 Ádám Tápai TRL_ADAM18 +01.799
6 Giorgio Mangano Williams_Gio +02.357
7 Carlos Salazar pcm_stj +03.653
8 Ar Muhammed Aleef LORAleefHamilton +05.433
9 Samet Özsahin GTTY_Samet +05.765
10 Sérgio Fonseca NWS_serfonseca +06.193
11 Luca Lazzari ExP_Luca +11.829
12 Abdulaziz Rayes R-a-y-e-s__ +18.516

Demi-finale B

Comme avec la première, cette course s'est déroulée en sept tours sur le Fuji International Raceway sans arrêt aux stands. Le pilote en première position, le Japonais Jin Nakamura (EDGE--RS), allait avoir fort à faire avec les pilotes qu'il avait derrière lui, notamment le Brésilien Lucas Bonelli (TGT_BONELLI), champion des Amériques, Tomoaki Yamanaka (yamado_racing38), le qualifié d'Asie/Océanie, et le champion du World Tour 2020 – Sydney, Takuma Miyazono (Kerrokuma_ej20).
Comme on pouvait s'en douter, la course a démarré très fort. Miyazono a essayé de doubler l'autre Japonais Yamanaka dès le 4e virage, le 100R, et a failli perdre le contrôle. Les concurrents étaient en formation très serrée avec seulement trois secondes d'écart entre les neuf premières voitures.

Le premier dépassement a eu lieu au 2e tour, quand l'Australien Daniel Holland (MetalGear9493) a réussi à doubler le Japonais Mamoru Okada (APEX-M_Okada) pour la 6e place. L'ordre des pilotes n'a ensuite pas beaucoup changé lors des tours suivants, Nakamura faisant preuve de suffisamment de sang-froid pour tenir les autres à distance bien qu'il s'agisse de ses débuts.

Au 5e tour, Okada a repris la 6e place à Holland dans le virage Coca Cola (3e virage), avant de porter son attention sur la 5e place tenue par la Supra de l'Australien Cody Nikola Latkovski (Nik_Makozi). Pendant ce temps, Miyazono attaquait la Supra rouge de Yamanaka, cherchant désespérément un moyen de le dépasser pour prendre la 3e place, mais Yamanaka ne lui a laissé aucune occasion en tenant sa trajectoire.

Au début du 7e tour, Bonelli a essayé de dépasser Nakamura par l'extérieur, mais ce dernier a immédiatement fermé la porte devant le Brésilien. Bonelli devait être bien remonté, car il a décidé de tenter le dépassement une nouvelle fois dans le 6e virage, compliqué car en épingle. Il s'est montré plus agressif et a réussi à doubler son concurrent.

Puis, dans un grand final digne d'un film hollywoodien, le chaos a secoué les premières positions quand Nakamura a pris un 9e virage large, permettant à Yamanaka d'arriver à ses côtés. Passant tous deux a grande vitesse dans le virage Dunlop (10e virage) pourtant serré, Yamanaka a décidé qu'il était temps de sortir le grand jeu en freinant tardivement, dépassant Nakamura et arrivant par l'intérieur aux côtés de la Supra de Bonelli qui tenait la première position. Alors qu'ils étaient à trois de front dans le virage, Yamanaka a finalement réussi à passer devant pour prendre la tête. Alors qu'il s'éloignait, une escarmouche a éclaté derrière lui quand Miyazono et Latkovski ont rattrapé Bonelli et Nakamura, créant une opposition épique entre ces quatre pilotes dans les derniers virages du circuit.

Une fois la bataille terminée, Tomoaki Yamanaka a donc pris la première place, suivi par Bonelli, Nakamura et Latkovski qui avaient réussi à passer Miyazono dans le dernier virage. Après la course, Jin Nakamura a pris une pénalité dévastatrice de 2,0 secondes pour avoir percuté une autre voiture, ce qui l'a mis hors d'atteinte de la Grande finale. Une fin des plus tristes pour le pilote japonais qui a pourtant mené sur la majeure partie de la course, mais comme on le dit souvent : "C'est ça, la course."

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 13:28.846
2 Lucas Bonelli TGT_BONELLI +00.546
3 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +01.660
4 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +01.771
5 Mamoru Okada APEX-M_Okada +02.059
6 Angel Inostroza YASHEAT_Loyrot +02.321
7 Daniel Holland MetalGear9493 +02.660
8 Jin Nakamura EDGE--RS +03.168
9 Douglas Wilson dctrburdock +03.228
10 Mark Pinnell Turismo-lester +05.381
11 Daniel Solis Px7-Lamb +05.924
12 Nicolas Martin NikoAM19 +06.146

Grande finale

Le dernier événement de la journée était une course en 15 tours sur le fameux Circuit de Spa-Francorchamps en Belgique. Contrairement aux demi-finales, cette course impliquait une bonne stratégie d'arrêts aux stands puisque chaque pilote devait effectuer au moins un tour sur pneus tendres, moyens et durs. Malgré la victoire en demi-finale de l'Espagnol Jose Serrano et du Japonais Tomoaki Yamanaka, les positions de départ de la Grande finale ont été décidées par une nouvelle session de qualification de 10 minutes dans laquelle Serrano a de nouveau prouvé sa rapidité, suivi par le Japonais Takuma Miyazono puis le Brésilien Lucas Bonelli.

Dès que les feux de départ sont passés au vert, les participants se sont précipités vers le premier virage. De nombreuses voitures se sont frôlées pour essayer de gagner des places, mais aucune n'a réalisé de contact. Sur leurs pneus tendres, Serrano, Miyazono et Bonelli ont mené tandis que le cœur du peloton, de l'Australien Cody Nikola Latkovski en position 4 à Yamanaka en position 9, a choisi des pneus moyens pour employer une stratégie différente des pilotes en tête. Au 3e tour, les trois premiers pilotes devançaient le peloton de 5,0 secondes, tandis que l'Italien Giorgio Mangano, qui avait commencé en 5e position, a dû se retirer de la course suite à des soucis techniques.

Au 4e tour, le Chilien Angel Inostroza a attaqué Latkovski sur la ligne droite de Kemmel, prenant l'aspiration pour le dépasser à 250 km/h et ainsi s'emparer de la 4e position.

Les premiers arrêts aux stands à avoir un impact ont eu lieu au 8e tour, quand les trois meneurs de la course s'y sont arrêtés, avec 13 secondes d'avance sur Latkovski en 4e place, qui avait lui-même 15 secondes d'avance sur le Hongrois Ádám Tápai en 5e place. Jose Serrano, en 1re position, a opté pour des pneus moyens, tout comme Lucas Bonelli. Cependant, Miyazono, en 2e position et connu pour ses stratégies d'arrêts aux stands audacieuses, a préféré repartir en pneus durs. Quand les trois voitures sont reparties sur la piste, Serrano a immédiatement pris de l'avance tandis que Bonelli remontait sur Miyazono dans la chicane de l'Arrêt de bus pour s'emparer de la 2e place. Avec environ 3,5 secondes de différence au tour entre les pneus tendres et les pneus durs, beaucoup se sont demandé si Miyazono n'avait pas fait une erreur en choisissant les pneus durs trop tôt. Espérant pouvoir rattraper Miyazono grâce à cette différence, Inostroza, sur des pneus tendres fraîchement installés, a dépassé Tápai et pris la 4e place.

Au 9e tour, Miyazono s'est arrêté une seconde fois, installant des pneus moyens. Il est revenu sur la piste en 6e position, avec les changements de pneus nécessaires effectués. Il n'avait donc plus de raison de s'arrêter aux stands jusqu'à la fin de la course. Pendant ce temps, l'Italien Valerio Gallo, qui avait commencé en 7e position, a continué de gravir les places depuis le début pour dépasser enfin Inostroza dans Les Combes et prendre ainsi la 3e place.

Avec trois quarts de la course déjà passés, Serrano avait toujours une avance confortable de 2 secondes sur Bonelli en 2e position, mais ils avaient tous les deux besoin de réaliser un passage obligatoire aux stands pour faire installer des pneus durs avant de finir la course. Le Brésilien a fait le choix de s'arrêter en premier, au 13e tour. Gallo a également fait un arrêt, et avec celui d'Inostroza un tour avant, Miyazono a rattrapé son retard comme par magie, reprenant la 2e place.

Avec un unique tour avant la fin de la course, Serrano a enfin fait son arrêt aux stands manquant avec 20 secondes d'avance sur Miyazono. Il avait déjà gagné le championnat d'avance, puisque même en finissant en 2e position derrière Miyazono, il aurait le plus de points au total. Après son changement de pneus, l'Espagnol est donc reparti sur la piste derrière Miyazono... mais également Bonelli ! Personne ne pensait que Serrano puisse finir en 3e place à ce moment, changeant rapidement l'ordre des places pour le championnat, le faisant descendre de 16 à 14 points, alors que Miyazono finirait à égalité avec Bonelli à 15 points, au sommet du classement, ce qui donnerait la victoire au pilote japonais, sa position à la Grande finale départageant les deux.

Et c'est exactement comme ça que tout s'est déroulé. Miyazono venait de surprendre tout le monde une nouvelle fois avec sa stratégie d'arrêts aux stands, obtenant la victoire. Bonelli s'en est également bien sorti du début à la fin, prenant la 2e place pour la course comme pour le championnat, suivi de Serrano en 3e position et Coque López en 4e.

Takuma Miyazono, désormais champion du GR Supra GT 2020, a dit de sa victoire : "Je suis vraiment content que tout se soit aussi bien passé pour moi. Tout le monde a fait montre d'un grand esprit de compétition et j'ai eu beaucoup de chance de remporter le championnat. Je suis aussi content que ma stratégie d'arrêts aux stands ait fonctionné, mais je n'ai pas pu relâcher ma concentration jusqu'à la fin. J'espère également continuer sur cette lancée pour la Finale mondiale de la Nations Cup."

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 40:43.261
2 Lucas Bonelli TGT_BONELLI +03.754
3 Jose Serrano PR1_JOSETE +04.617
4 Coque López Williams_Coque14 +08.373
5 Valerio Gallo Williams_BRacer +08.534
6 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi +08.860
7 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 +09.145
8 Ádám Tápai TRL_ADAM18 +09.551
9 Angel Inostroza YASHEAT_Loyrot +09.716
10 Mamoru Okada APEX-M_Okada +21.310
11 Rick Kevelham HRG_RK23 +22.170
12 Giorgio Mangano Williams_Gio N'a pas fini

Résultats de la Toyota GR Supra GT Cup Séries 2020

CLASSEMENT PILOTE Semi-Final GRANDE FINALE TOTAL DES POINTS
1 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 3 12 15
2 Lucas Bonelli TGT_BONELLI 5 10 15
3 Jose Serrano PR1_JOSETE 6 8 14
4 Coque López Williams_Coque14 4 7 11
5 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 6 4 10
6 Valerio Gallo Williams_BRacer 3 6 9
7 Cody Nikola Latkovski Nik_Makozi 4 5 9
8 Ádám Tápai TRL_ADAM18 2 3 5
9 Rick Kevelham HRG_RK23 5 0 5
10 Angel Inostroza YASHEAT_Loyrot 1 2 3
11 Mamoru Okada APEX-M_Okada 2 1 3
12 Giorgio Mangano Williams_Gio 1 0 1
GR Supra GT Cup 2020 | Finale
C'est notre course de monotypes la plus internationale à ce ...

Retour à la liste