Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
BEFR

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON INTERNATIONALE 2015 DE LA GT ACADEMY

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON INTERNATIONALE 2015 DE LA GT ACADEMY

Après des débuts prometteurs, la version internationale de la GT Academy remportée en 2014 par Ricardo Sánchez du Mexique, l'année 2015 a accueilli deux nouveaux territoires, la Turquie et l'Afrique du Nord. Les États-Unis, qui bénéficiaient jusqu'à présent d'un événement indépendant, ont rejoint la version internationale de GT Academy pour corser encore plus la compétition.

Des centaines de milliers de pilotes concurrents venant de nombreux pays ont participé à la compétition de Gran Turismo®6 en ligne, tandis que d'autres se sont affrontés lors d'événements en direct pour tenter d'être couronnés champion 2015 et gagner leur place au sein du célèbre programme de formation de pilotes de Nissan.

Un total de cent participants, vingt de chaque territoire, se sont qualifiés pour les finales nationales qui ont eu lieu à Istanbul (Turquie), Mexico et Cancun (Mexique), le Caire (Afrique du Nord), Gold Coast (Australie) et Nashville (États-Unis).

Seuls trente concurrents allaient rester en lice pour tenter de remporter la victoire sur le circuit de Silverstone au Royaume-Uni au cours de la semaine passée au Race Camp (camp de pilotage). Ils ont été accueillis dès leur arrivée par le célèbre juge principal de la GT Academy, Rob Barff, et des mentors responsables de chaque territoire. Comme toujours, les mentors Ricky Kelly (Australie), Andrew Comrie-Picard (États-Unis), Jason Tahincioğlu (Turquie), Tamer Bashir (Afrique du Nord) et Dani Clos (Mexique), ont fait carrière dans les sports mécaniques et sont là pour guider, instruire et aider les concurrents dans les défis passionnants qui les attendent.

Juge principal : Rob Barff
Australie USA
Juge : Ricky Kelly Juge : Andrew Comrie-Picard
Corey Creed Matthew Simmons Armen Aghakhan Ryan Lynch
Tyler Blackburn Elliott Schutte Max King Vladimir Skirda
Nick Dalton Simon Feigl Joseph Lauro Tyler Utley
Turquie Afrique du Nord (Algérie, Égypte et Maroc)
Juge : Jason Tahincioğlu Juge : Tamer Bashir
Hüseyin Dağlı Utku Bosut Mohamed Fahmy (Égypte) Mahmoud Sadek (Égypte)
Volkan Kurdoğlu Cağdaş Gülşen Tarek Khedr (Égypte) Ali Pacha (Algérie)
Ege Topaloğlu Fatih Demircan Ali Samy (Égypte) El Mahmoudi Ilyes (Maroc)
Mexique  
Juge : Dani Clos  
Donaciano Martinez de Silva Hector Arellano-Belloc    
Santiago Montaño Isita Juan Carlos Carmona Chávez    
David Quiroga Galván Claus Schinkel    

Pendant leur semaine au Race Camp, les pilotes ont participé à des défis de pilotage et des défis physiques. Ils se sont lancés dans la compétition dès le premier jour en s'installant au volant de leurs monoplaces, des Caterham, des GT-R Nissan et des JPLM, sur le circuit de Bedford Autodrome. Par la suite, de nombreux autres défis se sont succédés, comme la terrible « GT Ninja »,une course gymkhana façon armée, un passage en buggy, en monster truck et en Nissan Micra stock car. Cette dernière épreuve allait décider de la grille de départ de la finale.

CHAMPIONS PAR TERRITOIRE
Hüseyin Dağlı - Turquie
Juan Carlos Carmona - Mexique
Matthew Simmons - Australie
Ali Samy - Afrique du Nord
Ryan Lynch - États-Unis

La finale consistait en une course épique de huit tours sur le circuit international de Silverstone au volant de Nissan 370Z NISMO. L'australien Matthew Simmons est parti en pole, puis a été relayé en deuxième position par l'Américain Ryan Lynch, mais il rapidement repris sa place après que Lynch a dépassé son point de freinage. Le turc Hüseyin Dağlı s'est imposé comme le principal prétendant au titre, enchaînant trois tours haletants de haut niveau, bataillant sur Wellington Straight pour s'échapper. Victime d'une avarie mécanique tandis qu'il tentait de doubler Dağlı dans le cinquième tour, Simmons a dû céder la place à son adversaire turc, puis au finaliste mexicain Juan Carlos Carmona Chávez. Après concertation, les juges ont décidé de prendre en compte son record au tour, ainsi que ses performances avant la panne. La régularité de son travail sur les différents défis de la semaine et son sérieux sous pression auront joué en sa faveur. Simmons a finalement été sacré champion de la version internationale de la GT Academy 2015.