Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
BEFR

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON 2011 EUROPÉENNE DE LA GT ACADEMY

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON 2011 EUROPÉENNE DE LA GT ACADEMY

En 2011, plus de 90 000 personnes de 10 pays européens prirent part à la GT Academy grâce à une série de contre-la-montre sur le jeu Gran Turismo®5 sur PlayStation®3. Lors des six finales nationales, qui se sont tenues dans des endroits tels que Brands Hatch, Circuit Paul Ricard et le Salon de l'automobile de Barcelone, le nombre de participants a été réduit à 12 :

FRANCE ITALIE ROYAUME-UNI
Bastien BARTSCH
Thibault LACOMBE
Federico PINNA
Danilo BORDINO
Jann MARDENBOROUGH
James HUDSON
Mentor : Franck Mailleux Mentor : Vitantonio Liuzzi Mentor : Johnny Herbert
ALLEMAGNE PAYS-BAS PAYS IBÉRIQUES
Sascha MEYENBORG
Alexander WELCKE
Edwin BOS
Thomas ARENDS
Carlos MURILLO (ESP)
Bruno Sousa FERREIRA (POR)
Mentor : Sabine Schmitz Mentor : Jeroen Bleekemolen Mentor : Lucas Ordoñez

Un ultime test d'une semaine commença pour les 12 joueurs les plus rapides le vendredi 10 juin 2011 aux célèbres 24 Heures du Mans en France. Au volant de Nissan 370Z identiques, ils furent invités à prendre part à la célèbre Grande Parade des Pilotes dans le centre du Mans, sous les applaudissements de plus de 200 000 fans.

Les finalistes eurent droit à une visite du garage Signatech-Nissan et rencontrèrent Lucas Ordoñez, le champion 2008 de la GT Academy, qui s'apprêtait à conduire au Mans pour la première fois. Cela leur fit bien comprendre que le fait de remporter la GT Academy avait le potentiel de changer leur vie définitivement et de faire devenir leurs rêves de course réalité.

La compétition elle-même commença au Mans, où les candidats prirent part à une course d'endurance en kart éreintante sur le circuit Alain Prost. Alors que le soleil se couchait sur le circuit, à seulement quelques mètres de cette course de kart, les prototypes LMP2 de Nissan fonçaient à vive allure vers une victoire par catégorie tandis que Bastien et Thibault de l'équipe française remportaient la première manche de la GT Academy sur leur propre terrain.

Dimanche, les 12 compétiteurs se rendirent du Mans jusqu'à Silverstone pour le "Race Camp", leur donnant ainsi le temps de s'habituer à la conduite en Nissan 370Z. À leur arrivée à Silverstone, ils furent accueillis par le juge principal Eddie Irvine, le juge de pilotage Rob Barff ainsi que leurs différents mentors, et furent ensuite conduits dans leur dortoir au style militaire situé dans la tribune du Stowe Circuit. Peut-être pas le côté glamour du sport automobile auquel ils s'attendaient... Pendant ce temps-là, en France, Lucas arrivait second de sa catégorie aux 24 Heures du Mans : une performance impressionnante pour n'importe quel pilote, qui le devient encore plus quand le pilote n'a que trois ans d'expérience en course.

Le "Race Camp" s'avéra être un véritable baptême du feu. Un matin, très tôt, les finalistes furent réveillés au son des ordres virulents de marines, conduits dans un bois, et définitivement tirés de leur sommeil par un nuage de fumigènes. La suite de l'entraînement au style militaire fut difficile à supporter, et trois compétiteurs durent abandonner à ce stade de l'exercice. Il n'est pas facile de devenir pilote de course professionnel (bien que ces derniers n'aient que rarement à faire face à des marines !), et le but de cet entraînement étaient de tirer les candidats hors de leur zone de confort afin de les faire réfléchir au niveau de dévouement nécessaire pour atteindre leur but.

Il y eut aussi des défis automobiles bien sûr, ainsi que des sessions passées en classe à étudier des techniques de course et à passer le test ARDS (licence de course de base). Les défis de pilotage spécialement conçus pour la GT Academy comprenaient de la conduite sur circuit, des sprints en côte-à-côte et des sessions de maintenance automobile avancée. La forme physique des participants fut également testée par un "triathlon" où ils durent conduire une Nissan 370Z avec un harnais spécial sur une distance donnée, puis effectuer plusieurs tours avant de passer sur des vélos, et enfin terminer par une course à pied. Ce défi fut trop difficile à réussir pour Federico Pinna. Le candidat italien s'est retiré de la compétition suite à l'épuisement consécutif des cinq jours intensifs passés au "Race Camp".

Après des délibérations serrées entre les différents instructeurs et mentors expérimentés, Eddie Irvine et Rob Barff sélectionnèrent les six finalistes pour prendre part au dernier jour de la GT Academy : Danilo Bordino (ITA), Thomas Arends (NL), Thibault Lacombe (FRA), Sascha Meyenborg (ALL), Jann Mardenborough (R.-U.) et Carlos Murillo (ESP). Les six passèrent à quatre une fois que Sascha et Thomas furent éliminés suite à leur premier essai sur une véritable voiture de course GT4.

Les quatre derniers (Jann, Danilo, Carlos et Thibault) s'alignèrent sur la grille de départ du Silverstone’s National Circuit pour une course de 20 minutes au volant de Nissan 370Z modèle GT Academy rouges et blanches. Jann réussit un bon départ en pole position, mais Thibault le suivait de près. Un passage de rapport raté permis au français de le dépasser par l'extérieur au dernier virage. Mais Jann parvint à reprendre sa place rapidement. Il boucla ensuite des tours de façon méthodique et régulière, lui permettant de franchir la ligne d'arrivée avec huit secondes d'avance.

Sa pole position et sa victoire ne laissèrent aucun doute au jury : le jeune Jann Mardenborough de Cardiff, 19 ans, était le champion 2011 de la GT Academy. Thibault, Carlos et Danilo terminèrent dans cet ordre à la fois dans la course et dans la compétition générale.

Je suis super enthousiaste !", affirmant un Jann débordant de joie. "Cette compétition va drastiquement changer ma vie. Je ne suis pas sûr de devenir le prochain Lewis Hamilton, mais devenir le prochain Lucas Ordoñez serait déjà un bon début."

Ensuite, Jann a pris part au programme d'entraînement de pilote intensif de la GT Academy avant de participer à l'éreintante course des 24 Heures de Dubaï en janvier 2012, dans une équipe extraordinaire entièrement composée de joueurs au volant d'une voiture GT4 Nissan 370Z, avant de finir sur le podium.

Et ce podium ne fut que le début de la carrière de pilote de Jann. Pendant sa première année de pilote de course professionnel, il est passé à deux doigts de remporter le championnat GT britannique. Jann a ensuite franchi l'étape la plus dure de sa courbe d'apprentissage lorsqu'il est passé à la course en monoplace dans le très compétitif championnat européen de Formule 3 FIA 2013. Courir en F3 lui a permis d'améliorer encore sa préparation pour concourir au volant d'une voiture Nissan de catégorie LMP2 au Mans. D'une victoire à la GT Academy en juin 2011 à une course au Mans en 2013, il s'agit du chemin le plus court jamais emprunté par un pilote de la GT Academy et ancien joueur de Gran Turismo®.