Dernière mise à jour : 28/10/2016
135 000 compétiteurs, un seul vainqueur. Johnny Guindi Hamui, 22 ans, Mexicain, vient d'être couronné nouveau champion international de la GT Academy 2016
GT Academy

Après 8 journées intenses de concentration ininterrompue, le Race Camp International de la GT Academy a refermé ses portes le 28 octobre, après le sacre du Mexicain Johnny Guindi Hamui.

Le format de cette année était différent des précédentes éditions. Les pilotes représentaient cette fois des territoires, dans une compétition mondiale. Il s'agissait du Mexique, de l'Indonésie, de l'Australie, de l'Afrique du Nord (Algérie / Maroc / Égypte), de la Thaïlande et des Philippines. Les qualifications préliminaires ont eu lieu chez les concessionnaires Nissan, les lieux d'exposition et d'autres sites tels que des centres commerciaux, où les joueurs ont pu participer à un contre-la-montre spécialement conçu par Gran Turismo Sport. Plus de 135 000 personnes ont participé à cette compétition très disputée. Les 20 plus rapides de chaque territoire ont pu accéder aux finales régionales. Là encore, la lutte fut âpre, réduisant la sélection à six pilotes par territoire. Ces 36 joueurs ont ensuite rejoint Silverstone, lieu mythique du sport automobile, pour une ultime confrontation.
Parmi eux, la première femme de l'histoire de la GT Academy, Elysse Menorca, des Philippines, ainsi qu'un nouveau doyen de 46 ans, Kanokphan Wathanakitanan, venu de Thaïlande.
Le Race Camp a ouvert ses portes le 19 octobre. À chaque journée sa série de défis, conçus pour évaluer et analyser le potentiel professionnel de chaque pilote.
Comme d'habitude, tout s'est joué lors de la dernière course. Par le passé, un territoire ne pouvait envoyer qu'un pilote pour cette course. Cette année, ils étaient deux par zone sur cette épreuve de 16 tours, en équipe. Les juges ont ainsi pu mieux évaluer leur travail d'équipe, en plus des autres talents de course.

L'équipe mexicaine a pris la pole position. Au premier virage, l'Afrique du Nord est passée tête et s'est employée à creuser l'écart. Sentant la course leur échapper, l'équipe mexicaine a opéré un changement de pilotes, Johnny Guindi Hamui venant remplacer Enrique Manjarrez. Visiblement déterminé, Hamui établit rapidement le meilleur tour, rattrapant son retard sur l'Afrique du Nord.
Alors que celle-ci sortait des stands après un changement de pilotes, Hamui avait complètement réduit l'écart. Parvenus côte à côte au premier virage, c'est Hamui qui sut sortir son épingle du jeu, par un habile jeu de freinage, conservant farouchement la tête jusqu'à la ligne d'arrivée. Après délibération, les juges et l'ancien champion de la GT Academy, Jann Mardenborough, ont déclaré Johnny Guindi Hamui vainqueur de l'épreuve.
Johnny Guindi Hamui :
"Je n'arrive pas à le croire, il va me falloir du temps pour réaliser ce que je viens de faire ! Ça a été une expérience incroyable, la concurrence était rude... c'était vraiment génial. J'étais tellement concentré pendant la course que je n'ai pas vu passer mes 11 tours. J'ai été seul pendant 5 tours, je me concentrais sur mes temps... et au sixième, j'ai vu l'Afrique du Nord sortir des stands. J'étais bien dans le rythme et je l'ai dépassé par l'extérieur. Après, j'ai juste cherché à tenir et j'ai eu de la chance... je n'arrive pas à trouver les mots pour décrire ce que j'ai ressenti quand Jann m'a déclaré vainqueur !"
La carrière de pilote de Hamui va commencer sans plus tarder, puisqu'il rejoindra l'équipe RJN Motorsport de Nissan pour une course nationale à Brands Hatch, ce week-end. Il suivra ensuite le programme de développement de pilote de Nissan, afin de s'entraîner pour la course des 24 heures de Dubaï Hankook 2017.

b Retour à la liste